Coaching Management

4 choses que l’Ikigaï peut apporter dans votre vie professionnelle

Ikigaï vie professionnelleIkigaï. Ce terme japonais que l’on trouve à peu près partout, magazines féminins, blogs de développement personnel, et même, programmes de coaching est à regarder de près pour nous expats professionnels. Qu’est-ce que c’est ? Comment le trouver ? Mais surtout, pourquoi révéler notre Ikigaï peut être bénéfique pour notre vie professionnelle ? Nous avons posé la question à Juliette Potin, coach de la Coach Academy d’Expat Communication, installée à Lyon.

Qu’est-ce que l’Ikigaï ?

En japonais, IKI signifie VIE et GAI signifie VALEUR. On peut donc dire que votre Ikigaï, c’est ce qui donne de la valeur à votre vie, ce qui fait que votre vie vaut la peine d’être vécue. Ou encore, votre raison de vous lever le matin.

L’Ikigaï, serait, pour les habitants japonais de l’île d’Okinawa, le secret d’une longévité centenaire, s’il est associé à une cuisine saine, à une activité physique quotidienne, et à l’appartenance à une communauté. Il rajouterait même 7 ans d’espérance de vie ! (source)

Comment trouver son Ikigaï ?

D’après les théoriciens de cette méthode d’introspection, l’Ikigaï serait le dénominateur commun des réponses que l’on donne à ces 4 questions :

  1. Qu’est-ce que j’aime ? Mais aussi qu’est ce que j’aimais enfant ?
  2. Quels sont mes talents ? C’est-à-dire qu’est-ce que je fais facilement, sans effort ?
  3. Pourquoi puis-je être payé ? Ou : pour quoi souhaiterais-je être reconnue comme ayant de la valeur ?
  4. Quels sont les besoins du monde qui m’entoure ? Mais aussi quelle cause me donne envie d’agir ?

Ikigaï vie professionnelle

Une fois toutes vos réponses couchées sur le papier, il s’agit de trouver les dénominateurs communs pour formuler son Ikigaï. On remplit au fur et à mesure les zones d’intersection des cercles. Pour cela, plusieurs méthodes sont possibles… En tout cas, c’est souvent un processus long et itératif qui peut être grandement facilité avec l’aide d’un coach. Juliette nous explique pourquoi : "L’Ikigaï est déjà en vous, il guide vos choix mais vous n’en avez pas conscience. Lorsque vous formulez votre Ikigaï, vous pouvez avoir un mouvement de recul ou une déception parce qu’il vous semble trop familier. Si vous êtes seul(e) à ce moment-là, vous balaierez l’idée. Si vous êtes accompagné(e), le coach vous aidera à creuser et à voir votre Ikigaï avec un œil nouveau. Comme cette femme qui me disait : tout le monde me dit depuis toujours que je suis faite pour enseigner. Je rejetais fortement cette idée jusqu’à maintenant… Mais aujourd’hui, je réalise que c’est bien là, et que c’est cohérent, alors je vais le reconsidérer !"

boutons NL EV

Pourquoi l'Ikigaï est utile dans sa vie professionnelle ?

1. Se reconvertir

C’est la première des applications qui nous vient à l’esprit : pour tous ceux qui cherchent leur voie, LE job qui sera en cohérence avec nos valeurs, ou dans lequel on est sûr de s’épanouir. En cela, l’Ikigaï est un super outil. L’intérêt, quand on part d’une page blanche à écrire, c’est que l’Ikigaï regroupe à la fois ses aspirations personnelles et contraintes professionnelles. C’est surtout vrai si le souhait de reconversion professionnelle est animé par une envie d’une plus grande adéquation avec ses aspirations personnelles.

Besoin de faire le point sur votre carrière ? Profitez de notre offre découverte : 30 minutes d'Expat Coaching offertes.

2. Trouver de la cohérence dans son parcours pro

"Quel est le sens de ce que je fais ?", "Suis-je bien à ma place ?" "J’ai l’impression que mon parcours est décousu, je n’arrive pas à le vendre à un recruteur, car je le trouve incohérent". A toutes ces questions, l’Ikigaï peut donner des élements de réponse.

Le conseil de Juliette : "Ne cherchez pas un métier, mais envisagez votre raison d’être comme un verbe ! Cela permet de faire le lien entre toutes les activités que vous avez exercées et celles qui vous font envie. Avec un même verbe, on peut explorer différentes carrières : on peut fédérer les gens en travaillant dans l’événementiel mais aussi en étant manager d’une équipe, quel que soit le secteur. Ou encore professeur fédérant ses élèves autour d’un projet." Trouver de la cohérence, enfin ! Sara Roubato l’a bien expliqué dans cette vidéo.

3. Se remotiver dans son job ou sa vie actuelle

Vous vous dites que vous êtes avez un bon salaire pour ce que vous faites, mais il vous manque la motivation. Cette petite étincelle qui vous rendrait plus joyeux avant d’allumer votre ordinateur. Faites l’exercice. En verbalisant votre Ikigaï, vous arriverez peut-être à la conclusion que vous êtes à la bonne place, mais qu’il fallait juste s’en rendre compte. Ou au contraire, peut-être qu’il manque juste un petit quelque chose de ce que l’on aime dans la vie pour que le ciel s’éclaircisse. L’Ikigaï n’impose pas de remettre en question toute sa vie professionnelle et c’est aussi pour cela qu’il rencontre autant de succès.

Cela est valable aussi pour les périodes de "bore out" malheureusement assez fréquentes en expatriation. Pour beaucoup de conjoints suiveurs expat, la quête d’un job juste parce qu’il le faut, peut engendrer plus de frustrations qu’on ne le pense. Alors que prendre le temps d’étudier ses aspirations profondes peut vous amener plus naturellement à d’autres idées : formation, entrepreneuriat, bénévolat,…

 

4. Valider son idée de business ou son produit idéal

Et pourquoi pas, finalement ? Un produit qui répondrait aux 4 questions de l'Ikigaï serait un produit idéal… Est-ce que j’aime vraiment ce produit ou service ? Est-ce que j’ai les compétences pour ou dois-je aller les chercher, est-ce un produit utile à mes prospects ? Est ce qu’ils paieraient pour ce produit ou service ? Testez-le !

 

Juliette Potin IkigaïJuliette Potin 
Coach professionnelle certifiée de la Coach Academy d'Expat Communication et praticienne PNL, Juliette a également été manager dans l’industrie pendant 14 ans. Elle est spécialisée dans l'accompagnement des conjoints, au départ et au retour d’expatriation, en individuel, en groupe, et avec le Job Booster Cocoon.
Pour la contacter : juliette.potin@expatcoachacademy.com

 

Expat Value vous conseille également : 

Comment bien choisir son coach ?

Cinq contre-vérités sur le coaching !

Bilan de compétences et coaching carrière 

Prise de poste, retour au siège... l'expatriation est souvent une prise de risque professionnelle. Pour surmonter les difficultés de management ou définir son projet professionnel, un accompagnement s'avère souvent utile. Découvrez nos témoignages et profitez d'une session de découverte avec l'un de nos coachs pour faire le point sur vos besoins. 

Rendez-vous ici !

 

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre