Networking, mode d’emploi Réseaux

Maximiser votre networking : entre savoir-faire & savoir-être ! (2/3)

NetworkingLe networking ou "réseautage" a des règles du jeu qu’il faut maîtriser et qui sont spécifiques à la culture du pays dans laquelle vous vivez ! Vous pouvez retrouver le premier volet de la trilogie ici.

4. Networker, c’est comme « une poignée de main »

La magie d’une rencontre est dans le fait qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre.

Certes en rencontrant un contact de votre réseau, vous avez une idée de ce dont vous allez discuter avec lui. Mais lors de cette rencontre laissez faire les choses, aidez même cette personne à se dévoiler.

Par ailleurs, ne vous mettez pas dans une position de demande, il s'agit d'une "aide" mutuelle. C’est parce que c’est une relation à double sens qu’elle a un intérêt pour chacun, sans cela elle ne durera pas, l’autre ayant l’impression d’être "exploité".

Soyez dans la réciprocité et soyez prêt à donner avant de recevoir !

Si votre contact vous ouvre son réseau,faites-en de-même.

5. Soyez ouvert à la diversité dans votre networking

C’est une erreur assez fréquente de seulement networker "entre pairs", avouons-le, par facilité. Rencontrer des gens de tous âges, tous secteurs et tous niveaux enrichira votre réseau considérablement.

Je pense avoir eu plus de 100 rendez-vous networking l’an passé et toutes les personnes que j'ai vues rencontrent des challenges assez similaires quelques soient leur secteur d’activité. Mais c’est la diversité de leur approche qui offre une vision plus globale et intéressante.

Vos pairs quant à eux, vous donneront un retour sur votre métier, son évolution, les nouvelles responsabilités, technologies.

6. N’ayez pas d’attentes & osez saisir votre chance !

N’espérez pas que chaque interaction avec votre réseau ait un impact immédiat.

Soyez prêt à attendre. Networker demande du temps et récolter ses fruits encore plus. Il est par ailleurs très difficile de dire "qui / quand" et ce qu’il en ressortira.

Un exemple :  J'ai trouvé  un de mes postes grâce à un article publié dans CBNews, dans une boîte qui n’avait à priori pas de poste à pourvoir. Pourquoi ? L’offre et la demande se sont rencontrées, ainsi qu'une petite part de chance et de témérité !

En poste ou à l’étranger, continuez à nourrir votre réseau. Faites l’effort de prendre des nouvelles, envoyez sur Facebook ou LinkedIn des vœux d’anniversaire, des félicitations pour les nouvelles responsabilités. Donner régulièrement par email quelques nouvelles de l’avancée de vos projets ou encore des idées sur leur domaine d’activité avec pourquoi pas une ouverturee du pays dans lequel vous êtes.

Cela rend la relation vivante, et vous permet de la réactiver beaucoup plus rapidement et naturellement en cas de besoin. Votre interaction sera plus "smoothy" légère, votre demande ne sortira pas de nulle part, et ne sera donc pas perçue avec suspicion. Vous aurez donc plus de chance d’avoir de retour favorable.

Conseils pratiques

Lors d’évènements, arrivez tôt, mais surtout prévoyez du temps après. Vous pourrez alors échanger plus facilement avec les organisateurs et speakers qui seront détendus.

En networking, sauf déjeuner & petit-déjeuner, on ne s’assoit pas ! Désolée, ce n'est pas un Afternoon Tea. L’idée est pour chacun d’échanger avec un certain nombre de personnes.

Essayez par ailleurs, de n'accaparer personne. Prenez sa carte et convenez ensemble de poursuivre votre discussion lors d’un prochain rendez-vous seul à seul.

La "Technique du Sandwich" pour aborder un interlocuteur est assez efficace. Commencez par remercier de façon précise et réelle sur un point de son discours, glissez votre demande et finissez par un mot de remerciement.

7. Quelques outils de networking

  • Comme dit précédemment une page LinkedIn optimisée est aujourd’hui la base de votre networking digitalisé. Le Pitch en moins de 30 secondes, et le CV adapté aux us et coutumes de votre pays sont les compléments dans le monde physique.
  • Après un certain nombre d’évènements, notez au dos des cartes de visite reçues, la date et le lieu de votre rencontre, ainsi que quelques mots pour vous en souvenir.
  • Pour être crédible dans votre approche, rédigez un email de suivi personnalisé sous 24h à votre nouveau contact.
  • Vous aurez très vite un certain nombre de contacts à suivre et animer. J’ai pour ma part créé un tableau Excel de suivi, récapitulant les coordonnées, date de rencontre, 1er email / les potentielles relances, industries (New Tech, Pays,…) et des codes couleur en fonction de l’importance dans mon réseau.
  • Lorsque vous assistez à un networking, repérez avec qui vous souhaitez interagir (1 ou 2 personnes). Puis essayez de trouver un "hook*", soit lors de la présentation, soit en amont d’une conférence en recherchant quelques infos sur eux sur internet.
  • Pendant l’événement ou en parallèle de vos emails de suivi, envoyez vos demandes d’ajout LinkedIn. Et si vous le pouvez avec un message personnalisé.

 

Maximiser votre networking : entre savoir-faire & savoir-être ! (1/3)

Networker, dans un environnement multi-culturel ou quand nos cultures peuvent être source d’incompréhension réciproque (3/3)

Article rédigé en mars 2018 par Sandrine Puichaffret, Chief International Marketing Officer.

13173748_10154019367048819_796841233230719354_n

 

 

 

*Hook : Il s'agit du point en commun dans votre parcours et celui de votre interlocuteur, suffisant pour établir plus rapidement un lien, lui présenter votre pitch et laisser l’interaction agir.

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre