Entrepreneuriat Outils pour entreprendre

Racheter une marque pour entreprendre

Racheter une marque pour entreprendre en expatriation.

En 2004, la marque ALICE à PARIS est créée et conquiert les cœurs des parisiennes grâce à ses 4 boutiques réparties dans la Capitale. Agathe Blanquart a le coup de coeur pour ces créations. Alors qu'ALICE à PARIS est sur le point de fermer en juillet 2015,  Agathe qui est alors expatriée à Londres, décide de continuer l’histoire cette marque mais en ligne. Elle ouvre un nouvel e-shop en septembre 2016. Aujourd'hui elle livre partout dans le monde. Elle nous raconte le processus de rachat de cette marque et les étapes qu'elle a réalisées.

Le choix de la marque pour un rachat

Reprendre ALICE à PARIS est plus venu comme une opportunité qu’une décision préétablie de reprendre une marque. C'était depuis longtemps ma marque fétiche pour les enfants. Avant même d'avoir des enfants, j’accompagnais ma sœur qui dévalisait la boutique pour les siens. J'y faisais mes cadeaux de naissance. Puis, une fois maman, je dévalisais à mon tour la boutique du 6e arrondissement pour mon fils et ma fille !

Alors, quand nous avons appris que la marque cessait son activité, nous avons décidé avec mon mari de lui redonner vie. Nous croyons en son potentiel, en ses créations au style casual-chic avec une approche de prix raisonnables. Pour commencer, nous avons opté pour la développer en ligne.

Les étapes du rachat

Racheter une marque est un processus en deux temps : la négociation sur le prix et les détails du contenu de la transaction avec les vendeurs d’abord, puis l’étape juridique avec un cabinet d’avocat.

Il a fallu tout d'abord analyser l’historique des ventes, les comptes. Puis nous nous sommes mis d’accord sur un prix de rachat et sur le contenu de la transaction (par exemple, les restes de stock de tissu, les patrons…). Nous avons fait cela sans conseil, directement avec les vendeurs ce qui a pris 4 mois. Mon mari travaille dans les Fusions & Acquisitions. Donc son expérience professionnelle a été très utile et importante dans cette phase de négociation Nous avons ensuite fait appel à un cabinet d’avocat parisien. Son rôle a été de rédiger le contrat de cession de l’entreprise et rachat. Mais ce cabinet s'est aussi assuré que les anciens propriétaires de la marque avait tout fait de manière légale, avaient bien reglé d’éventuelles dettes, avait bien déposé la marque à l’INPI etc…. L’étape juridique a duré deux mois.

Les spécificités d’entreprendre et racheter une marque dans le secteur textile

Racheter une marque permet de ne pas partir de zéro. La marque était déjà connue (surtout à Paris) et j’ai racheté un fichier clients.

Le secteur de la mode enfantine est très concurrentiel et a changé de visage ces dernières années grâce aux réseaux sociaux qui permettent à des petites marques de se faire connaître plus facilement qu’avant. Les couts de fabrication et de tissu sont quasi les mêmes que pour la femme mais les mamans ne sont pas prêtes à dépenser pour leurs bambins autant que pour elles. Ainsi, si vous aussi vous aviez envie de racheter une marque, faites bien attention d’en choisir une qui se différencie des autres.

Les challenges liés à un rachat de marque

Au niveau business, le challenge est triple en ce qui me concerne car j’ai changé le business model en poursuivant la vente uniquement en ligne. De nombreuses clientes ne savent toujours pas que la marque a été reprise après les 14 mois d’interruption. Je n’ai pas les adresses mails des clientes qui achetaient exclusivement en boutique. Enfin, il m'a fallu définir une stratégie pour attirer sur l’e-shop les clientes qui aimaient faire leurs achats en boutique.

Racheter ALICE à PARIS a aussi été un challenge personnel: un changement radical car je ne viens pas du tout du secteur de la mode. A la fin de mes études, j’ai rejoint le pétrolier Shell à Londres pour lequel j’ai travaillé 10 ans jusqu’à l’aventure ALICE à PARIS. J’ai eu la chance d’avoir des postes très variés chez Shell Retail, au UK et à l’International. J’ai commencé sur le terrain en tant que Chef de Secteur puis, chef de produit puis de marque. J'ai également travaillé dans le business development, le category management… Bref, j’ai pu découvrir que je m’adaptais facilement ce qui m’a donné confiance pour me lancer dans ce changement de carrière.

 Une fois le rachat réalisé, mettre en place une stratégie de développement 

2018 va être une grande année pour ALICE à PARIS ! Nous commençons par lancer très bientôt notre programme d’ambass’ALICE. Des mamans fans de la marque pourront organiser des ventes privées chez elles et être récompensées en bons d’achat. Puis nous aimerions louer une boutique à Paris pour quelques mois pour renouer avec le contact client physique. Nous travaillons sur un partenariat avec une marque que nous adorons… Bref les idées ne manquent pas !! Le temps oui…

Agathe Blanquart - expatriée à Londres - ALICE à PARIS

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre