A propos de l'expatriation Mon projet

Projet professionnel en expatriation : sortir des limbes

Mon_projet_en_expatriation_sortir_des_limbesDéfinir votre projet professionnel, petit challenge quand même !
Cela fait un an que vous avez emménagez. Tout serait prêt pour que vous puissiez travailler, mais vous procrastinez. Vous ne trouvez pas de projet qui vous motive vraiment. Pour un peu, vous vous sentiriez presque enfant gâté et déjà, vous culpabilisez beaucoup. La seule chose dont vous soyez sûr, c’est que votre métier initial est impraticable dans votre pays d’accueil. Le tableau n’est pas complètement noir, mais il va tout de même falloir prendre le sujet à bras le corps !

Une situation, deux écoles

La première option, qui peut être intéressante, consiste à affirmer qu’il ne faut pas perdre le rythme. Travailleur vous étiez, travailleur vous voulez demeurer. Si vous vous arrêtez trop longtemps, si votre réseau s’étiole, si votre « posture » s’émousse, alors, vous allez être « hors-jeu », devenir un « outsider », bref, les risques sont énormes. Donc n’attendez pas de trouver « le » projet, foncez, agissez, ne vous laissez pas mollir.

C’est une façon de voir les choses qui a ses justifications. Ce n’est pas la mienne. Pour deux raisons.

1- Nous le matraquons sur nos sites : l’expatriation n’est pas un déménagement mais une transplantation. Vous avez besoin de temps pour installer votre famille, absorber le choc culturel, laisser résonner ces nouveautés. Inutile de vous culpabiliser. Soyez doux avec vous-même pour pouvoir l’être avec les autres. (Relisez : Quand faut-il se mettre à chercher du travail après un déménagement ?)

2- Pour certains, l’expatriation est une occasion unique de se remettre en question. Il serait trop dommage de démarrer tête baissée sans profiter de cette possibilité de vous écouter et d’explorer ce qui vous correspond vraiment. Quand en aurez-vous à nouveau la possibilité ?

Certains arrivent avec un projet très précis, ou avec une grande habitude de l’expatriation. Alors, bien sûr, ces considérations ne s’appliquent pas.

Je vous propose donc d’oublier les injonctions qui ont pu réguler votre vie de business man/girl : « Sois indépendant financièrement », « bats-toi », « avance !... » et tous les jugements que vous avez pu avoir sur les conjoints qui sont dans cette situation. Chaque fois que j’entends des clients me dire « moi, je ne serai jamais comme ceux qui perdent leur temps au bord de la piscine », je me dis « un peu de douceur ; savez-vous vraiment ce qu’il y a derrière ? ».

En revanche, prendre le temps de mûrir ne signifie surtout pas rester inactif.

Pour avancer dans votre projet, je vous propose d’allier la réflexion et une bonne dose d’action. Les deux me semblent indissociables.

Côté réflexion

Pour pouvoir avancer toute seule, et rapidement, voici un exercice qui pourrait vous guider. Prenez une grande, mais vraiment grande feuille. Comme celles qu’on met sur les paperboards. Choisissez des couleurs que vous aimez. Puis faites un beau schéma avec tout ce qui pourra constituer votre projet : les buts de votre expatriation, ce qui vous motive, et vous retient, ce que vous savez faire et ce dont vous avez envie, ce dont le marché a besoin et ceux qui y sont déjà.
Voilà une idée de la forme que cela peut prendre :

trame attrape-projet

Cela vous semble impossible ?

C’est normal ! Vous n’y arriverez pas en une fois. Si une méthode magique vous permettait d’accoucher de votre projet en un coup, cela se saurait. Et puis, en expat, chacune de ces questions devient bien plus compliquée. Chacune de ces cases réclame pas mal de discernement. Donc dès que la tête vous tourne, que vous en avez assez ou que vous trouvez cette méthode débile, arrêtez-vous ! Mais gardez cette feuille…

Côté action

Il faut, disions-nous plus tôt, de l’action et de la réflexion. Elles se nourrissent l’une l’autre.
La deuxième phase, dont nous avons déjà souvent parlé, c’est donc l’action. Rencontrer des gens, explorer le marché, agir – pour agir. Visiter un musée vous aidera autant dans votre démarche que de vous prendre la tête pour analyser vos compétences. Et en général, votre projet éclora là où vous ne l’attendiez pas, grâce à une rencontre fortuite. En plus, l’action donne de l’énergie et les rencontres rendent créatifs. Alors, vive tous ces groupes, associatifs ou professionnels, qui vous permettent de découvrir, apprendre, confronter.

De temps en temps cependant, reprenez votre trame attrape-projet. Vous verrez que vous aurez mûri. Votre analyse sera plus profonde, certains blocages se dissiperont tout seuls. La réflexion vous permet de reconnaître les opportunités, de faire des choix, de piloter votre barque. Mais n’insistez pas trop ; un projet émerge à son rythme. Il ne s’extrait pas aux forceps. Il naît en alternant ces phases de réflexion et d’action, d’analyse et de rencontres. Parfois en quelques jours, souvent en plusieurs mois. Parfois, vous saisirez une opportunité qui ne vous satisfera qu’à moitié, mais ce sera un chemin vers le projet de vos rêves, celui pour lequel il vous faudra plus de temps, de compétences ou de stabilité. Action et réflexion, pragmatisme et stratégie. Une méthode précieuse pour vous orienter pour toute votre vie.

Ces outils peuvent vous aider à avancer par vous-même. Si vous souhaitez être aidé par un coach, alors n’hésitez pas à nous consulter. Car pour reprendre ce que nous disions au départ, ce serait dommage de foncer, ou de renoncer, par peur, par convention, par impatience. Ce serait dommage de ne pas prendre le temps d’explorer les projets que vous portez. En expatriation, l’occasion est trop belle de faire aussi un voyage intérieur au cœur de vos désirs et de vos capacités !

Portrait Alix Carnot

 

Alix Carnot, auteur de « Chéri(e ) on s’expatrie, guide de survie à l’usage des couples expatriés » Eyrolles 2016 et co-gérante d’Expat Communication, site éditeur d’Expat Value.

Retrouvez ici les services d’accompagnement et d’aide au changement pour les expatriés, leur famille et les RH proposés par Expat Communication, site éditeur d'Expat Value.

Pour aller plus loin Expat Value vous conseille de lire :
5 étapes pour explorer mon marché à l’étranger
Exercice pour définir son projet professionnel

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre