Networking, mode d’emploi Réseaux

Maximiser votre networking : entre savoir-faire & savoir-être ! (1/3)

NetworkingLe networking ou le réseautage a des règles du jeu qu’il faut maîtriser et qui sont spécifiques à la culture du pays dans laquelle vous vivez !

Peut-être plus que jamais le "Networking" ou "réseautage" est la clé de votre succès professionnel. Vous le lisez partout, c’est LE moyen de trouver un nouveau job, de nouveaux clients, de nouvelles opportunités business… C’est avant tout, le meilleur moyen de rester connecté au monde qui vous entoure et qui évolue de plus en plus rapidement. Dans cet environnement digital, nous avons d'autant plus besoin de cette connexion profonde à l’autre.

Cependant, avouons-le nous, peu aime "networker / réseauter". Nous avons énormément d’a priori, d’idées préconçues – dont la véracité reste à vérifier - et nous sommes souvent persuadé que nous allons être jugé, jaugé, critiqué…. Ceux qui le pratique déjà, ont parfois cette sensation désagréable d’avoir créé une « relation bizarrement exagérée – faussement sincère». Et à l'inverse, ce qui peut-être le plus frustrant, nous avons un super échange extrêmement enrichissant et pourtant après « c’est grand pouf ! ». Cette rencontre semble n’avoir aucun impact immédiat…

Bref, le networking, c'est sybillin !

Je networke de manière “assidue” depuis un peu plus de 5 ans. Je suis ce que les américains appellent une "extreme extrovert", bien que paradoxalement je sois timide. J’aime profondément rencontrer les gens, échanger sur les différences culturelles que je trouve si enrichissantes. J'aime apprendre et comprendre les implications des nouvelles technologies, comment gérer une stratégie de marque dans un univers digital mouvant et sans frontière.

Grâce à mes différents "networking", j’ai trouvé un job à responsabilité sur une plage autour d’une bière, rencontrer des futures co-locataires, trouver de nombreux amis… J’en ai tiré quelques tips sur comment networker (qui diffèrent selon les pays - article (3/3) et pourquoi le networking devrait être dans vos tops priorités ?!)

1. Préparez-vous, mais n’attendez pas d’être prêts !

Aller animer son réseau ou networker signifie que vous êtes au clair avec qui vous êtes, ce que vous voulez, quels sont vos talents, vos réussites et vos échecs. Vous avez de fait créé et optimisé votre page LinkedIn (sinon c’est comme vouloir voyager sans passeport !), votre CV, votre pitch et vos cartes de visites sont prêtes.

Enfin, vous savez quels sont les domaines sur lesquels vous souhaitez apprendre et échanger.

Quand vous rencontrez quelqu’un, ce sont les premières secondes qui comptent, d’où l’importance de parler de ce qui vous passionne. Cela vous animera de l’intérieur et se verra de l’extérieur (votre body language).

Bien sûr ce ne sera jamais parfait, et ce n'est pas grave ! C’est en pratiquant que vous affinerez votre discours et les sujets sur lesquels vous voulez networker.

2. Networkez, comme vous le sentez vous !

Networker, c'est être en connexion avec quelqu’un que l’on rencontre à peine, et cela demande une forte concentration et donc de l’énergie. Si vous enchaînez les contacts et les événements, cela peut être épuisant !

Mais quand vous êtes "extrovert", c’est aussi un moteur puissant. C'est euphorisant de se sentir fortement connecté aux autres. Point de vigilance : j’ai été jusqu’à plus de 4 networks par jour pendant plusieurs semaines… La fatigue m’a rattrapée… Le tout est de trouver votre juste équilibre.

Tout le monde n’est pas à l’aise dans les grands rassemblements (salons, meetings…), et pour attirer l’attention du contact avec lequel on veut échanger il faut déployer toujours plus d’ingéniosité. Prenez votre courage à 2 mains (voire  à 4 !) pour placer votre "hook*" et entamer la conversation !

Il existe aussi bien des événements sous forme de conférences, que de petit-déjeuners, ou d’afterworks pour échanger autour d’un verre. Choisissez pour commencer en douceur ceux vous correspondant le mieux.

Je vous conseille de tout d'abord vous connecter ou reconnecter avec d’anciens amis, collègues, voisins. Allez-y pas à pas.

Ecoutez-vous, MAIS sortez de votre zone de confort. Fixez-vous un objectif networking dans votre agenda et n’en dérogez pas !! Vous serez fier de l’avoir fait et de tous les perspectives qu’une rencontre peut vous apporter.

Je recommanderais au moins un événement - salon – petit-déjeuner ou déjeuner par semaine si vous recherchez un job, et a minima 2 par mois.

Ils ne savaient pas que c’était pas possible alors ils l’ont fait ! Ne dites pas que ce n’est pas possible, que vous n'avez pas le temps… Ce sont des excuses qui ne font pas avancer. Vous avez vécu et vous êtes adaptés dans un/des pays étranger(s). Le networking est juste un nouveau pays avec des codes que vous allez apprendre !

Donc, plus vous networkez, plus vous êtes à l’aise. Plus vous êtes confiant(e) et plus vous rencontrerez facilement de nouvelles personnes.

3. Le networking, c’est une veille active et proactive

Que ce soit clair, quand vous assistez à un événement networking ou que vous organisez un déjeuner, vous DEVEZ savoir ce que vous en attendez. Pensez également  à préparer 2/3 questions - ça vous évitera le "j’aurais dû dire ceci ou cela..." . Repartir avec une recommandation auprès du réseau de votre rendez-vous est une option, mais ce n’est pas la seule.

Un planning de veille

Si vous cherchez un emploi, tous les mois / trimestres, inscrivez-vous en amont à des conférences, afterworks, petit-déjeuner… dont les sujets ou speakers vous intéressent. Ainsi vous appréhenderez mieux votre secteur, les entreprises phares, celles qui émergent… En faisant votre propre étude de marché et de la veille concurrencielle, vous affinerez votre positionnement.

Il est important que vous fassiez un suivi hebdomadaire pour intégrer les événements qui sont annoncés à la dernière minute, et ne pas oublier ceux auxquels vous vous êtes inscrits.

Des sites de réseautage social

EventBrite, Facebook, Weezevent ou encore l’application MeetUp, sont des sites qui, grâce au Machine Learning, vont vous recommander des événements connexes à ceux auxquels vous avez pu déjà assister ou vous inscrire.
Inscrivez-vous aux newsletters et suivez sur Twitter et/ou LinkedIn les journalistes et influenceurs dans les domaines d’expertise dans lesquels vous souhaitez travailler. Ces derniers peuvent relayer des salons ou des conférences auxquels ils participent ou qu’ils ont trouvés intéressants, vous donnant de nouveaux contacts et lieux de networking.

Le networking ça coûte combien ?

Prévoyez un budget pour votre networking, beaucoup d’événements sont gratuits, mais pas tous. Il y a des moyens de payer moins cher, comme des prix "early birds*" ou StartUp. Regardez bien les détails sur les sites d’inscription avant de payer.

Maximiser votre networking : entre savoir-faire & savoir-être ! (2/3) dans la prochaine news-letter Expat Value

Sandrine Puichaffret 

13173748_10154019367048819_796841233230719354_n

 

 

 


*Hook : Il s'agit du point en commun dans votre parcours et celui de votre interlocuteur, suffisant pour établir plus rapidement un lien, lui présenter votre pitch et laisser l’interaction agir.

*Early birds  : Tarif préférentiel réservé à ceux qui s'inscrivent à un événement longtemps à l'avance

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre