Partenaires Entrepreneuriat SAGE INTERNATIONAL portage salarial

Travailler en portage : vous trouvez vos clients, nous nous occupons du reste !

Travailler en portage vous trouvez vos clients nous nous occupons du reste 760x520Combien de recherches d’emploi à l’étranger restent bloquées par l’éternelle question « mais avec quel statut travailler ? ». La complexité des problématiques de visa, de fiscalité et de sécurité sociale (sans oublier les autres) est telle que nombreux sont ceux qui demeurent paralysés en attendant d’avoir une vision claire sur ce point.

Or c’est prendre le problème à l’envers. Votre priorité devrait surtout être : quel client va être intéressé par mon activité ? Comment trouver des clients ? Quelle est mon offre de service ? Et ensuite, l’intendance suivra.

Notre suggestion : lancez-vous pour trouver des clients. Et lorsque le problème du statut se posera de façon concrète, alors la solution s’imposera. Concentrons-nous donc sur la meilleure démarche pour trouver des clients.

1. Marquetez votre offre de service

Votre expertise a du prix, et c’est cette dernière qu’il faut mettre en avant !

Commencez par définir votre offre de service. Relisez votre expérience, croisez avec vos envies. Cherchez tous les éléments qui permettent de définir une offre unique puis validez-la sur votre marché.

Votre marché peut être local, dans votre pays d’origine, ou bien encore digital. Vous n’êtes pas prisonnier du lieu où vous vivez.

Adaptez votre offre de service aux différences culturelles, sortez du modèle français.

Une belle étude de marché à partir de ressources théoriques (articles, études, notes de conjonctures…) et à partir d’entretiens avec de potentiels acheteurs vous permettront de valider le besoin, votre valeur ajoutée, vos tarifs et vos conditions.

Il vous faudra sans doute plusieurs mois d’efforts et de rencontres avec beaucoup de persévérance jusqu’à l’éclosion de votre offre. Mais ce n’est pas fini.

2. Déterminer les clients potentiels

Votre offre est claire, le marché réceptif. Super. Vous pouvez élaborer votre plan commercial.
Commencez par faire la liste des entreprises qui pourraient avoir besoin de vos services.

Exemple : Vous êtes ingénieur géologue, les entreprises du BTP vont faire partie de votre cible. Allez dans les chambres de commerce franco-pays de résidence, pour déjà connaître les groupes français sur place, mais aussi dans les autres chambres de commerce (anglais, américaine, etc.) et faites-vous un fichier bien complet.

N’hésitez pas à en parler autour de vous.  Rencontrez des relations de votre entourage par rendez-vous, pour leur faire une présentation rapide de votre expertise et activité. Cela vous rapportera peut-être d’autres contacts.

Networkez et faites-vous un bon carnet d’adresses. Allez dans des workshops, faites partie de réseaux, sortez !

3. Préparez vos outils de communication

Commercial et communication vont main dans la main. Qu’allez-vous dire à vos clients ? Comment allez-vous les atteindre ?

Pour cela, votre outil central est votre pitch. Etre capable de résumer en quelques dizaines de secondes votre activité, votre cible et vos atouts. Une fois qu’il est au point, vous pouvez le décliner dans les autres outils.

Dans certains cas, il vous faudra un CV performant. Vous pouvez d’ailleurs en avoir plusieurs, adapté à la clientèle que vous allez rencontrer. Français pour les entreprises françaises, anglo-saxon pour d’autres entreprises, local pour les entreprises locales.

En général, vous aurez surtout besoin d’un beau profil Linkedin. Le plus simple pour commencer : observez ceux de vos concurrents.

Selon les cas, il faudra aller plus loin avec une page Facebook, voire un site et une stratégie de communication sur les réseaux sociaux Une belle occasion de découvrir de nouvelles compétences, à condition de ne pas se noyer dans la jungle des réseaux qui s’étoffe chaque jour.

Et puis peut-être aurez-vous besoin de print, flyer, brochure et autre catalogue.

Une fois que vous avez bien rédigé votre CV, fait une présentation qui vous paraît aboutie, et un pitch finalisé, testez tout cela auprès de diverses personnes. Pensez aux rencontres que vous avez faites sur place, mais n’hésitez pas non plus via skype, à faire tester votre présentation à des personnes en France, ayant eu une expérience internationale.

4. Formez-vous à la vente de vos services

A la fin, même après la plus belle des communications, il y a bien un moment où il va falloir vendre vos services. Rien de plus difficile que de se vendre, ce n’est pas inné et demande de la préparation.

Vous trouverez des formations à la vente dans tous les pays. En présentiel via des organismes de formation ou des réseaux pro, ou en ligne évidemment. Investissez de votre temps et un peu d’argent, cela va s’avérer un bon investissement pour la suite.

5. Un contrat en voie de signature, contactez-nous 

Vous avez eu quelques rendez-vous, et parmi ceux-là, il y a une entreprise très intéressée pour vous confier une mission ? Vous allez avoir un rendez-vous pour parler des termes du contrat ? C’est le moment de nous contacter, pour mettre en place, le plus rapidement possible, un contrat de portage salarial à l’international.

La façon la plus simple de résoudre les sujets administratifs et de vous permettre de ne vous consacrer qu’à votre mission : trouver des clients et vous occuper d’eux.

Nous, nous nous occupons de vous.

 logo sage

Ce texte est un publi-rédactionnel

Pour aller plus loin :
Le portage salarial international est-il la solution pour vous ?
Qui peut prétendre au portage salarial ?
Et si j'osais parler d'argent

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre