Construire mon projet de formation Formation Mon projet

La formation pro pour se reconvertir ou rester à la pointe quand on est en expat

La_formation_pro_pour_se_reconvertir_ou_rester_a_la_pointe_quand_on_est_en_expatBousculées par la mondialisation et le développement fulgurant des nouvelles technologies, les économies doivent s'adapter. Vite. Très vite. Des secteurs économiques émergent. D'autres plongent. Des métiers disparaissent. D'autres apparaissent. Des mouvements qui, au fond, sont l'essence même de la vie.

Mais ce n'est pas parce que l'intelligence artificielle, le deep learning ou encore la blockchain, entre autres innovations, débarquent en force dans les stratégies des entreprises et des organisations publiques qu'il faudra un jour se passer des femmes et des hommes qui jusqu'ici en assurent la bonne marche. Bien au contraire !

Pour certains, rester à la pointe et prouver sa pertinence, passe par un simple "rafraichissement", une petite mise à niveau. Pour d'autres, c'est l'occasion de réfléchir à une reconversion. Oui, mais comment franchir le cap ? Et si les formations à distance étaient la solution ? 

Les « cours par correspondance », encore appelées « e-learning » ou encore « Mooc », effectués à distance offrent aujourd’hui de multiples possibilités, mais également diplômes et préparations à des examens.

Difficile d’évaluer le chiffre exact de personnes résidents à l’étranger qui décident de reprendre une formation. Les raisons sont multiples. Le plus souvent, le changement de vie, le départ du conjoint pour une belle opportunité professionnelle à l’étranger vont permettre ce temps de réflexion sur notre propre carrière. Il aboutira parfois, nourri d’une quête de sens, à une formation nouvelle. C’est cela profiter d’un temps parfois imposé….

Une formation ? Pourquoi faire et laquelle ?

Une recherche de sens

Visuel_abonnement_NL_EVLa reconversion professionnelle volontaire fait rêver : 34 % des cadres l’envisageraient, selon un sondage pour Cadremploi. Mais seule une minorité parviendra à concrétiser son rêve. La sociologue Sophie Denave, auteure de "Reconstruire sa vie professionnelle" (PUF, 2015), a calculé qu’environ 10 % des salariés changent de métier au cours de leur carrière. Si la mobilité volontaire a notamment été facilitée par les ruptures conventionnelles, franchir le pas reste toujours compliqué. Mais lorsque l’on doit quitter son travail pour suivre son conjoint(e) à l’étranger, le contexte s’y prête vraiment.

Lorsque l’on en a les moyens, la recherche d’un métier revêtant davantage de sens est souvent le principal moteur d’une reconversion. Mais d’autres raisons peuvent aussi expliquer un désir de changement : l’arrivée des enfants qui incite l’un des membres du couple à choisir un emploi moins chronophage. Quelle que soit l’origine du déclic, avec le choix de changer de métier, s’enclenche un processus souvent long et exigeant. Pour un résultat qui ne comble pas toujours toutes les attentes. En effet, même si de plus en plus de diplômés bac + 5 se reconvertissent en passant par une formation courte, cette quête de sens s’accompagne presque toujours d’une baisse de pouvoir d’achat.

L’artisanat un secteur qui explose

Un domaine édifiant est celui ici de la reconversion vers les métiers de l’artisanat. Un nouvel artisan sur trois est aujourd’hui issu d’une reconversion, selon les chiffres de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA). Et 8 % sont diplômés d’un bac + 5, dont la moitié en ingénierie. Selon Bernard Stalter, président de l’APCMA : « 700 000 emplois restent non pourvus dans l’artisanat chaque année, et un chef d’entreprise sur cinq est âgé de plus de 55 ans. Ces reconversions constituent un vrai vivier pour la vitalité de notre secteur ». Alors sans complexe, trouvez votre voie !

Ce phénomène est décrit par Jean-Laurent Cassely dans son livre "La Révolte des premiers de la classe. Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines" (Ed. Arkhé, 2017). « Jusqu’à récemment, les reconversions étaient liées à des contraintes économiques. Aujourd’hui, pour une minorité de cadres supérieurs, elles sont l’occasion de retrouver une qualité de vie et du sens via des métiers concrets, de proximité. On assiste à une inversion des valeurs où le travail en open space, standardisé, est dévalorisé », analyse l’auteur.

Comment s’organiser lorsque l’on veut suivre une formation à distance ?

A l’étranger, les formations à distance permettent de vous organiser à votre rythme et de pouvoir avoir une autre activité à côté. Travail, vie de famille, travail à temps partiel, bénévolat… Mais dans tous les cas il faudra savoir tenir le rythme, être rigoureux et indépendant : des qualités essentielles pour réussir une formation à distance où vous êtes seul à pouvoir réussir.

Sachez aussi que les MBA continuent de progresser, tout comme le nombre de gens qui posent leur candidature chaque année . De nouveaux cursus sont proposés qui pourront facilement s’adapter à vos « multiples emplois du temps » à l’étranger. La plupart du temps, les examens s’organisent à la fin de chaque année, afin de garantir une validation et un diplôme reconnu par le ministère de l’Education Nationale.

Une pédagogie nouvelle ?

Trop d'innovations technologiques sont apparues dans ce domaine au cours de ces dernières années pour que l'on se cantonne encore à des cours magistraux où l'interactivité est nulle et le passage de la théorie à la pratique inexistant.

Aujourd'hui, l'offre s'étoffe et des pédagogies nouvelles voient le jour. A chacun de trouver le modèle qui lui convient.

Citons les Serious-game*, le Mobile-learning*, les Massive open online course (MOOC)* ou Formations en ligne ouvertes à tous (FLOT)*, les Small private online course (SPOC)* qui sont des cours en ligne privés en petit groupe, les Fablab* qui encouragent le "do it Yourself" , l'apprentissage par les pairs (peer-2-peer learning).

Avec un opérateur dont la qualité n’est plus à prouver

Le CNED, établissement public administratif sous la tutelle du ministère de l’Education Nationale et du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de l'innovation, est le premier opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde francophone.

Visuel_abonnement_NL_EV

Il s’adresse à tous les publics, qu’ils résident en France ou à l’étranger, quelle que soit leur nationalité. Il leur offre la possibilité de suivre à distance et en ligne un enseignement scolaire ou supérieur français, ainsi que des formations initiales ou professionnelles. L’établissement participe activement à la coopération européenne et internationale pour le développement de l’apprentissage à distance. Depuis juin 2017, toutes les formations du CNED sont répertoriées sur la plate-forme de Datadock. L’enregistrement sur cette plate-forme commune à tous les financeurs de formation est, en effet, obligatoire pour tout organisme souhaitant délivrer un service de formation professionnelle continue.

Près de 29 600 inscrits dont plus de 14 600 élèves bénéficient chaque année des enseignements et des formations du CNED à l'étranger. Vous trouverez la vôtre en consultant le site, mais sachez que leur positionnement par rapport à la concurrence, plus haut mentionnée, place le CNED à 30 % en dessous de la moyenne des tarifs pratiqués ailleurs !

« Les illettrés du XXIème siècle ne seront pas ceux qui ne savent pas lire ou écrire mais ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre et réapprendre », prédisait le futurologue Alvin Toffler dès les années 70.

Alors convaincu ? Quelle sera donc votre prochaine formation ?

SABINECROS

Sabine Cros-Scherer
Sabine Cros-Scherer est responsable des pages Formation et Orientation professionnelles  d'Expat Value.
Un témoignage à partager, un sujet que vous souhaitez voir traité ?
Ecrivez-lui à sabine.cros@expatcommunication.com

 

Quelques définitions

*Serious Game : (de l'anglais serious, "sérieux" et de game, "jeu") Application informatique qui combine une intention sérieuse, de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d'entraînement avec des ressorts ludiques issus du jeu vidéo ou de la simulation informatique.

*Mobile-learning : Désigne l’apprentissage à partir d’appareils nomades tels qu’un smartphone ou une tablette. Il peut se combiner avec des modules e-learning classiques. Il peut également être intégré dans une formation présentielle (exemple : le stagiaire effectue un quiz sur son smartphone durant la formation présentielle elle-même).

*MOOC : Le Massive Open Online Course ou plus communément appelé MOOC est une formation dispensée en ligne et accessible à tous.

*FLOT : Formations en ligne ouvertes à tous (FLOT/MOOC)pour l’accès aux grandes écoles de toutes filières (https://flot.sillages.info/).

*SPOC : (Small Private Online Course) Cours en ligne privé en petit groupe. Le concept se définit comme une évolution hybride des MOOC par les milieux académiques. C'est une mouvance qui veut ré-adapter les MOOC de façon plus locale.

*Fablab : Atelier mettant à la disposition du public des outils de fabrication d'objets assistée par ordinateur.

boutons Retour a FXP

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre