Formation Formations en présentiel

Et pourquoi pas, enseignant de running yoga ?

running YogaIl est des métiers plus facilement exportables que d’autres, et des métiers que l’on a plus envie de pratiquer au cours d’une expatriation. Bénédicte est fille d’expat et ancienne expat. De retour en France, elle décide il y a 5 ans, de créer une nouvelle discipline, le Running Yoga, un concept unique qui utilise les techniques du Yoga pour améliorer son running. Aujourd’hui, elle consacre son temps avec son associé Pascal Jover à faire connaitre ce nouvel angle d’approche de la course à pied, et surtout à former des enseignants pour proposer cette nouvelle activité dans toute l’Europe francophone. Rencontre.

Diriez-vous que le running comme le yoga sont des sports très pratiqués à l’étranger ?

Dans tous cas dans les pays où j’ai été expat, le yoga a toujours fait partie des activités au sein des accueils (à Rio de Janeiro comme à New Delhi) et le running étant un sport à la portée de tout le monde, j’ai toujours croisé des regards connus lors de mes sorties que ce soit sur Copacabana, Leblon ou à Nehru Park.

Comment l’expliquez-vous ?

La facilité de l’accès à ces deux pratiques ! Pas besoin de beaucoup de matériel, pas onéreux, peut se pratiquer partout.  Yoga comme running peuvent être pratiqués seuls ou en groupe, en mode urbain et en mode bucolique… La tenue de yogi et de runner est aussi sensiblement la même… on a juste besoin d’être à l’aise dans ses vêtements, et être pieds nus ou avoir des chaussures adaptées pour le running.

Est-ce qu’on pratique partout le même style de yoga ?

En tous cas ce qui est important c’est que partout on le pratique pour se sentir mieux, pour se recentrer. L’objectif est le même YUG (union en sanskrit) : se réunifier avec son être intérieur, chercher le calme intérieur, la joie tranquille paisible... que toute l’agitation que nous avons à l’intérieur et qui nous entoure… cesse !

Y a-t-il des tendances internationales ?

La tendance est sans doute celle que véhiculent les médias, ce yoga postural, qui demande souplesse, qui met en valeur la beauté extérieure, au détriment peut être de cette beauté intérieure qu’on cherche quand on « est en yoga » et pas quand « on fait du yoga ». La nuance est subtile…

Et le running yoga dans tout cela ?

Le yoga que nous prônons chez les runing yogis s’adresse aux runners, et à des gens qui pensent que le yoga n’est pas pour eux car ils ne sont pas souples ! Erreur...  La lignée des Running Yogis est le yoga de l’énergie, une pratique très intériorisée mais très puissante. C’est un yoga qui semble « lent » mais qui est loin d’être « mou ». Les postures semblent simples, mais elles sont loin d’être faciles : le yoga de l’énergie est basé sur le souffle, la vigilance et la bienveillance vis-à-vis de soi et de l’environnement.

Comment je sais que je suis fait pour cette discipline ?

Si j’aime courir, dans la nature, et pas après l’autobus, si j’aime courir dans les forêts, dans les montagnes, si j’aime me sentir vivant et libre et si j’accepte de me poser pour respirer, au bord de l’eau ou dans le sable… pour savourer l’instant…. Je suis déjà un peu Running Yogi (Running Yogini pour les femmes ;-)). Il n’y a pas pas de pré requis et c’est là la grande valeur ajoutée de ce concept qui s’adresse tant à des débutants qu’à des athlètes.

Comment se déroule une séance de Running Yoga ?

Une séance type de running yoga est toujours basée sur un axe et un objectif de travail : découverte des ressentis sur le tapis pendant 1 heure puis découverte des ressentis dans les baskets 30 mn.

boutons NL EV

Aujourd'hui vous cherchez à faire connaître le Running Yoga ?

Oui, et surtout, nous cherchons à former des instructeurs ! Ce n'est pas du Yoga classique. Il est complètement adapté et construit par des coureurs (Pascal et moi-même) pour des coureurs.

Quels sont les prérequis pour être instructeur ?

Une expérience du running depuis au moins 3 ans (ce qui permet au corps d’avoir fabriqué ce qu’on appelle « le foncier »). Concrètement être capable de courir une heure tranquille sans être essoufflé !
L’expérience du yoga n’est pas nécessaire, car c’est justement cette nouvelle pratique du yoga utile et bonne pour le Runner que nous enseignons. Du coup il faut plutôt être Runner que Yogi mais être ouvert et passionné par de nouveaux angles d’approche et de travail en course à pied.

Est-ce possible à l’étranger ?

Oui ! Et c’est même mon souhait d’ex femme d’expat car j’aurais adoré que ce job existe à l’époque quand je n’avais pas de visa de travail et que j’accompagnais mon mari et mes enfants. Le diplôme d’enseignant de Running Yoga va s’exporter et sera valable à l’international. Nous sommes en train de boucler les modalités avec mon associé dans le cadre de notre SARL et organisme de Formation Running Yogis. Le certificat d’enseignant de Running Yoga possède plusieurs niveaux : on peut prendre son temps pour suivre cette formation qui est globale : il y a de la pratique certes mais aussi de la théorie (biomécanique, nutrition, histoire du yoga…)

 

Comment se déroulent les formations pour être professeur de Running Yoga ?

Nos équipes sont petites. Le plus simple est de prendre contact directement avec nous. Nous faisons le choix d’un enseignement de qualité. Chaque année nous pourrons former un groupe à la demande de plusieurs expatriés et choisir le lieu qui sera le plus facile d’accès pour eux et pour nous formateurs qui nous déplacerons. Une première formation démarre en janvier pour l’académie de Lyon, en février pour l’académie Aquitaine et en mars pour celle de Paris.

running yogaEnvie d'en savoir plus?

Contactez Bénédicte Opsomer via le site www.running-yogis.com 

 

 

Expat Value vous conseille aussi la lecture de : 

Le yoga, pour trouver énergie et sérénité dans sa vie pro

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre