Avant le départ Enquêtes et publications Mon projet

Quel est le job type des conjoints expatriés (chiffres enquête 2017) ?

Emploi type du conjoint expatrié : décryptage par Expat Communication

Si vous avez suivi votre « dear one » à l’étranger, il est indispensable de scruter les postes qu’ont trouvés les autres conjoints expatriés. En effet, cela peut vous permettre d’adapter vos attentes et d’affiner vos stratégies de recherche.
La mine d’or pour répondre à cela, l’unique benchmark sur le sujet, c’est l’enquête d’Expat Communication (l’éditeur d’expatvalue.com) sur le couple en expatriation et les doubles carrières. Vous en trouverez la synthèse ici.

Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir sur le portrait- robot du job type du conjoint expatrié. Peut-être un indice sur votre futur job?

Que faisaient-ils avant de partir ?

Qui sont les autres, ces chanceux qui travaillent ? Avant de savoir ce qu’ils ont trouvé, il serait intéressant de savoir comment ils se positionnent par rapport à vous.

Première information importante : avant de partir, ils étaient 91% à travailler (temps de travail à temps complet : 80% et à temps partiel 11%) et 80% ont un niveau master (Bac +5) et 10% de doctorats.

Une fois en expatriation, se sont-ils reconvertis ?

Souvent ! 55% travaillent dans la lignée de leur poste précédent, et donc 45% se sont reconvertis. 21% de façon temporaire, 24% pensent que ce changement sera durable.

Temps de travail moyen et home office

En expatriation parmi ceux qui ont trouvé un poste, ils ne sont plus que 62% à travailler à temps complet. Et parmi ceux qui travaillent à temps partiel, le temps moyen de travail est de 20 heures par semaine.

Le travail à 100% au bureau est légèrement majoritaire mais 47% pratiquent le télétravail ce qui est considérable : 12% de façon totale, 11% de façon majoritaire et 24% de façon partielle.

Quel statut ?

23% sont indépendants ou entrepreneurs, 10% créateurs d’entreprise (et ont des salariés). 4% sont fonctionnaires. 64%, soit les 2/3, sont employés. Chez ces dernier, on trouve très exactement 1/3 de cadres sup, 1/3 de cadres intermédiaires, 1/3 d’employés. (rappel : 91% sont Bac +5 et davantage).

Quel est le profil de l'entreprise pour laquelle ils travaillent ?

La taille de l’entreprise dans laquelle ils travaillent:

  • 28% dans des entreprises de 0 à 10 salariés,
  • 29% de 10 à 199, 7% de 200 à 499, 15% de 500 à 4999
  • et 21% dans des entreprises de plus de 5000 personnes.

Le type d'entreprise:

  • 43% travaillent dans une entreprise locale (c.a.d. qui n'a pas d'activité en dehors du pays d'accueil),
  • 22% dans la filiale LOCALE d'une entreprise dont le siège se trouve dans leur pays d’origine,
  • 15% au siège d'une entreprise internationale basée dans leur pays d’accueil,
  • 19% dans la filiale locale d'une entreprise dont le siège se trouve dans un AUTRE pays (qui n'est ni leur pays d'origine ni leur pays d’accueil).

Bon, il faut relire plusieurs fois pour bien comprendre, mais en gros, 58% travaillent dans une entreprise locale ! Est-ce là que vous iriez chercher en priorité ?

Durée de la recherche

Dans un quart des cas, elle est très rapide (27% inférieure à 3 mois). C’est ce que l’on appelle le momentum. Ainsi, on ne perd pas le rythme, on reste dans son identité professionnelle et on enchaîne vite. Ou bien, on a travaillé sans avoir cherché ; l’opportunité s’est présentée d’elle-même.

Cette durée de recherche peut être un peu plus longue:

  • 23% ont pris entre 3 et 6 mois pour trouver
  • 16% entre 6 et 9 mois.
  • 3% entre 9 et 12 mois

Et on arrive ensuite dans les recherches longues : 31% ont pris plus d’un an.
La durée moyenne est de 10 mois.

De plus, une fois en poste, 20% continuent à chercher un poste, probablement car ils ne sont pas satisfaits de ce qu’ils ont trouvé et s’activent pour l’étape suivante.

Et dans quel secteur ?

Il y a une grande diversité de secteurs et disons-le tout de suite, un quart des conjoints ne se retrouvent pas dans les secteurs que nous avons proposés dans l'enquête.

L’enseignement est le secteur n°1, avec 20% des conjoints (et là, scoop, pour 60% d’entre eux, c’est une reconversion)

Les autres secteurs sont:

  • 13% Services (Edition, Publicité, Hôtellerie, Loisirs)
  • 8% Produit de Consommation, Distribution
  • 7% Industrie Pharmaceutique, Equipements Médicaux, Santé
  • 6% Finance, Assurance, Immobilier
  • 6% Technologies de l'Information
  • 5% Chantier Naval, Industrie, Machine, Aérospatial et transport
  • 5% Energie, Infrastructure, Exploitation minière
  • 4% Organisme Public
Leur bilan 

Bon, avant de foncer pour réaliser votre projet à vous, écoutons le bilan qu’ils tirent de ce nouveau job.

Comme dans les enquêtes précédentes, là où les conjoints sont les moins satisfaits c’est pour le salaire (28% de pas du tout satisfait) et par rapport à leurs objectifs de promotion (21%)

Ce qui les satisfait le plus : les avancées réalisées concernant les objectifs d'acquisition de nouvelles compétences. 56% de très satisfaits.

Surtout, finissons sur une note positive : sur le plan global : 50% de ceux qui ont trouvé un job sont très satisfaits de ce qu’ils ont accompli sur le plan professionnel.

On retombe sur notre leitmotiv : hauts les cœurs !

 Alix Carnot

Directrice du pôle carrière internationale chez Expat Communication

En savoir plus sur Expat Communication

Editeur d’expatvalue.com et de femmexpat.com, Expat Communication accompagne les mobilités internationales. Il est notamment leader pour l’aide à la carrière des conjoints expatriés.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre