Entrepreneuriat Portraits d’expats entrepreneurs

Les expat entrepreneuses du voyage

Personal Traveler, jeune start’up dans le domaine du voyage sur mesure, est née d’une expatriation sur les bords du Nil. Expat Value a choisi d’interviewer aujourd’hui les deux fondatrices de ce projet d’envergure.

Un point a particulièrement retenu notre attention : Béatrice et Hélène travaillent quotidiennement ensemble, bien qu’en étant à des milliers de kilomètres l’une de l’autre. Béatrice vit en Afrique du Sud et Hélène à Albi, en « Occitanie ». Donc oui, travailler à distance, c’est possible ! Elles nous racontent…

Racontez-nous vos parcours d’expat et le lien avec votre projet ?

Béatrice :

Avec plaisir ! L’expatriation est une expérience qui a littéralement changé nos vies et notre vision des choses, sur le plan personnel bien sûr mais également professionnel. Après 5 années extraordinairement riches en rencontres et en découvertes en Egypte, je viens de m’installer en Afrique du Sud avec mon mari et mes 3 enfants. C’est une nouvelle aventure qui s’offre à nous et nous en sommes ravis ! Mon expérience en Egypte m’a fait réaliser à quel point l’adaptabilité était une des principales qualités humaines ! Pour nous expat bien sûr puisque nous devons trouver en nous les ressources nécessaires pour nous adapter à notre nouvel environnement. Mais je pense surtout aux populations locales que nous rencontrons et qui font souvent notre admiration ! La résilience des Égyptiens m’a beaucoup impressionnée. Leur capacité à prendre la vie du bon côté malgré toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés, notamment la pauvreté.

Cela a été une vraie leçon de vie pour toute notre famille !

Lorsque nous sommes arrivés en Egypte, le tourisme connaissait une crise terrible. Imaginez-vous visitant les sites les plus prestigieux de l’Egypte antique totalement seuls ! Un désastre pour les travailleurs du secteur et leur famille plongés dans une grande détresse financière et sociale. Cela m’a beaucoup touché et j’ai eu envie de participer à faire revenir les touristes dans ce pays. Les amis les plus courageux qui venaient nous voir et visiter l’Egypte tombaient tous sous le charme de ce pays !

L’idée de créer Personal Traveler est alors apparu comme une évidence !… Il fallait créer un réseau de mise en relation entre ceux qui veulent découvrir une destination de manière authentique et ceux qui veulent faire mieux connaître et soutenir leur pays d’adoption et leur population. Hélène, qui a été expat à de nombreuses reprises dans sa vie d’enfant et de maman, a tout de suite adhéré au projet. Elle vit aujourd’hui à Albi où elle a aussi suivi son mari avec ses 4 enfants.

Qu’est-ce qui vous a décidé à franchir le pas de vous lancer et de travailler ensemble ?

Hélène : Nous étions toutes les deux à des tournants de nos vies professionnelles et cela faisait des années que nous avions envie d’entreprendre… Béatrice avait mûri le concept de Personal Traveler depuis plusieurs mois déjà et lorsqu’elle m’en a parlé, cela a tout de suite fait écho. Ce qui nous a convaincues aussi, ce sont nos profils très complémentaires. J’ai un parcours en école de commerce et dans le conseil et la finance. Béatrice a fait Sciences Po Bordeaux et a une carrière de communicante. Nous avons tenté l’expérience de travailler à distance et l’alchimie a opéré ! Ca a été le début d’une nouvelle aventure !

EV : Quelle est votre ambition pour Personal Traveler ?

Béatrice : L’ambition que nous avons en premier lieu est de faire « connaître autrement » les pays que nous habitons et donner l’opportunité aux voyageurs de « ne pas voyager comme des touristes ». Nos coachs voyage sont des personnes passionnées et passionnantes qui connaissent et aiment profondément le pays qui les accueille. Elles aiment partager cette passion et transformer l’expérience des voyageurs qu’elles conseillent. Elles ont aussi à cœur de soutenir leur économie locale et de soutenir leur population. Tous nos coachs voyage soutiennent financièrement une association locale grâce aux forfaits de conseil qu’elles vendent via notre plateforme. Notre ambition est aussi de pouvoir donner des opportunités professionnelles aux conjoints d’expatrié(e)s.

 EV : Comment vous différenciez vous des agences de voyage ?
Quel est l’intérêt pour le client d’utiliser les services de Personal Traveler ?

Hélène : Nous proposons trois choses que les agences de voyage classiques ne proposent pas aujourd’hui et qui nous ont manqué lorsque nous avons chacune organisé nos propres voyages :

-       Découvrir un pays de manière authentique, en dehors des sentiers battus, avec le regard d’un francophone qui vit sur place – comme le ferait un ami qui vous donnerait toutes ses bonnes adresses, le contact du guide exceptionnel, etc.

-       Economiser sur son budget voyage ! Obtenir des adresses en direct permet de faire des économies significatives sur le budget global du voyage. Cela permet aux voyageurs qui souhaitent être acteurs de leur voyage de pouvoir le faire – tout en évitant les inconvénients d’un voyage construit soi-même sur internet (temps passé à trouver des recommandations, mauvaises surprises sur place, difficultés à sortir des lieux touristiques, etc.).

-       Et contribuer au développement local du pays dans lequel nous voyageons. Nos voyages sont aussi l’occasion d’être confrontés à la pauvreté et aux inégalités des pays que vous visitons. Mais ce n’est pas facile en tant que touriste de savoir comment aider et identifier des associations locales fiables.

C’est pourquoi nous avons souhaité que chaque coach voyage soutienne une association humanitaire locale et lui reverse une partie de ses revenus. Ils peuvent également mettre les voyageurs en contact avec elle s’ils le souhaitent.

 

 

EV : Comment vous organisez-vous au quotidien en travaillant à 12 000 km l’une de l’autre ?

Béatrice : Notre plus grande chance est l’absence de décalage horaire entre la France et l’Afrique du Sud ! Nous nous appuyons bien sûr beaucoup sur l’ensemble des technologies à notre disposition (zoom, whatsapp, messenger, …). Mais en réalité, nous ne sommes pas deux mais un peu plus d’une vingtaine à travailler à distance ! L’équipe de Personal Traveler est constituée de « coachs voyage » répartis sur les 5 continents … et nous ouvrons de nouvelles destinations tous les mois. C’est un vrai challenge, qui nous demande de jongler au quotidien entre les décalages horaires et les différentes problématiques. Mais c’est une vraie richesse : nos coachs voyage ont tous des parcours et des personnalités passionnantes !

Elles (l’équipe est pour l’instant 100% féminine – mais des hommes devraient l’intégrer avant la fin de mois !) ont toutes en commun l’amour du pays dans lequel elles vivent – l’envie de partager et d’aller à la rencontre de l’autre. La notion de confiance est primordiale dans notre concept et c’est ce qui fait l’ADN de Personal Traveler !

 

EV : En quoi consiste le métier de coach voyage ?

Hélène : Nos coach voyage ont pour objectif d’aider les voyageurs à organiser leur voyage comme le ferait un ami. Cela nécessite d’écouter le voyageur, de comprendre ses envies, ses besoins, son budget. Il n’y a pas de circuit préconçu – chaque voyage fait l’objet d’une co-construction par le voyageur et son coach voyage.  Les coachs voyage n’ont pas forcément réponse à tout – mais ils vivent sur place et savent activer leurs contacts locaux ! Cela demande de l’empathie, de bonnes qualités de communication et d’organisation, mais surtout une réelle envie de partager et d’aller à la rencontrer de l’autre !

Devenez coachs voyage

 EV : Quels sont vos principaux défis et encouragements aujourd’hui ?

Béatrice : Notre concept est nouveau et nécessite encore de faire un peu de pédagogie auprès de nos utilisateurs, même si c’est clairement dans l’air du temps ! La construction d’une notoriété sur internet requiert du temps et de l’argent (surtout dans le domaine très concurrentiel du voyage). Cela se construit brique par brique… et les journées nous semblent toujours trop courtes ! Les retours enthousiastes des premiers clients et la qualité de notre réseau de coachs voyage nous encouragent et nous déterminent un peu plus chaque jour !

EV : Comment arrivez-vous à concilier votre activité et votre vie perso ?

Hélène : C’est un numéro d’équilibriste permanent – mais c’est le cas de la plupart des mumpreneurs ! C’est vrai qu’avec des enfants encore petits (7 enfants entre 2 et 10 ans à nous deux !) – il faut un minimum de planification dans la gestion du quotidien. Et, savoir se faire aider est la clé !

J’ai la grande chance d’être à proximité géographique de ma famille et de pouvoir solliciter les grands-parents en cas de besoin. C’est une aide précieuse pour arriver à gérer les imprévus et les périodes de surchauffe !

A Johannesburg, Béatrice a aussi mis en place une organisation bien rodée à la maison, en s’entourant d’une aide à domicile (c’est un des avantages de l’expatriation !) – sans oublier un cercle d’amis expats qui répond toujours présent en cas de besoin !

EV : Quelles sont les prochaines étapes de Personal Traveler ? 

Béatrice : Ah Ah ! Vous avez raison de poser la question car elles sont nombreuses ! Nous avons de grandes ambitions pour notre start’up ! A commencer par le nombre de destinations que nous ouvrons et la qualité de nos coachs voyage !! Nous allons aussi annoncer quelques news que nous ne pouvons pas dévoiler aujourd’hui ! Pour nous suivre, le plus simple est de s’abonner à nos comptes Instagram et Facebook ! A bientôt ! Stay tuned 😉

 

Pour en savoir plus sur Personal Traveler, Expat Value vous conseille également de lire :

Super bon plan voyage à partager avec vous !

Offre de mission : devenez coach voyage pour Personal Traveler

Ceci est un publi-redactionnel

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre