Fiches métiers Portraits d’expats entrepreneurs

La pédagogie active pour enseigner le FLE aux expatriés en Afrique francophone : une méthode idéale !

Il y a quelques années de cela, Florence, alors juriste, apprend que son conjoint va bientôt s’expatrier. Elle décide alors de préparer sa reconversion professionnelle en amont afin d’être capable de trouver un emploi où qu’elle soit. Sur les conseils avisés d’une amie expatriée, elle passe le DAEFLE de l’Alliance Française à Paris. Elle devient ainsi enseignante de français langue étrangère (FLE).

Visuel pédagogie active

Quelques mois plus tard, après une première expérience en tant qu’enseignante FLE bénévole dans une association, elle s’envole en famille en Afrique. Plus précisément au Gabon, pays francophone situé sur l’équateur.

Grâce à une amie sur place et le bouche à oreille, elle enseigne rapidement à quelques élèves expatriés qui cherche à maîtriser le français pour leur vie de tous les jours.

Des supports de cours pas adaptés à la vie en Afrique

Or Florence est vite confrontée au fait que les manuels de FLE ne sont pas adaptés à la vie en Afrique francophone subsaharienne. Et il semble que de tels supports de cours n’existent pas.

Dans ces livres, un sujet capte toutefois son attention, il s'intitule "dans l’avion". Ses élèves y sont très réceptifs. La principale compagnie aérienne qui dessert le pays étant Air France, ils prennent leur correspondance à Roissy. Le sujet les interpelle.

Plus tard, pour aborder les actes de paroles "se déplacer, se repérer, trouver son chemin", elle imagine un cours basé sur le plan de la ville tracé à la main. Elle construit une fiche pédagogique et constate que le vocabulaire utilisé est bien français mais un peu différent de celui qu’on trouve dans les livres de FLE classiques : "piste ", "trou", "chemin en terre", "passer devant le consulat, le lycée français", etc. Elle poursuit avec un cours intitulé "Emploi du temps" axé loisirs avec des activités différentes, typiques de l’endroit où elle vit : "aller se baigner", "aller pêcher", "organiser un barbecue".

La pédagogie active

Elle écrit ensuite sa première fiche pédagogique de FLE pour l’expatrié en Afrique francophone qui traite des insectes. Ses élèves s’expriment abondamment en français sur le quotidien du pays francophone où ils vivent ! Elle continue en abordant des sujets axés "vie d’expatrié" ou "Afrique". Ceux-ci sont par exemple le personnel de maison, les courses, la météo, la déforestation, etc. L’enseignante et ses élèves partagent en cours un quotidien commun de vie d’expat ! C’est extrêmement enrichissant pour l’élève qui évolue très vite grâce à l’application littérale de la méthode dite de pédagogie active !

Pendant trois ans, Florence prend des notes, discute avec le monde des expatriés pour connaitre et noter leurs expériences, leurs activités, les contextes sociaux ou politiques là-bas dans cet autre pays africain francophone où ils ont vécu avant, comprendre comment est ressenti le choc culturel. Elle compare, remplit des pages d’idées, de contenus et rentre en France.

Teaching french in Africa

Aujourd’hui, elle valorise son expérience et commence une nouvelle aventure en partageant ses fiches pédagogiques sur la toile. Elle souhaite que ces fiches servent aux enseignants FLE d’Afrique francophone. Qu’ils comprennent et utilisent ces supports, dont la démarche consiste à se servir du quotidien de l’apprenant pour l’impliquer dans son apprentissage de la langue.

Teachingfrenchinafrica est un site de fiches pédagogiques destiné à l'enseignement du FLE aux expatriés non francophones en Afrique francophone subsaharienne. Les sujets traités sont axés Afrique. Certains sont plus généraux et traitent de l’expatriation en général.

Florence LIPPI
Enseignante FLE - Rédactrice pédagogique
https://teachingfrenchinafrica.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre