Entrepreneuriat Portraits d’expats entrepreneurs

Du blog plaisir au projet business…

Du blog plaisir au business

En expatriation, l’envie de partager ses expériences, son regard sur le pays que l’on découvre est grande. Facile d’accès, pratique à alimenter, le blog est le format idéal et de nombreux expatriés se prêtent au jeu. Bien fait, il peut même permettre un peu de rémunération, et pourquoi pas, être le point de départ d’un futur business… C’est le cas du joli blog Ciccia&Cervia, ouvert en 2018 par deux Françaises expatriées à Turin. Rencontre inspirante.

Amélie et Laura, racontez-nous votre rencontre !

Amélie : Nous avons toutes les deux étudié les Langues Étrangères Appliquées en Commerce International (anglais-italien) après le BAC à Nantes. Nous avons ensuite poursuivi séparément, Laura s’est dirigée vers un master Affaires Internationales et le management de projets humanitaires et culturels et moi je suis partie vers un master de Marketing et Management International puis stratégies de communication.

Et puis,….Turin ! 

Laura : C’est Amélie qui est arrivée la première, en décrochant un contrat VIE en tant que Chargée de Communication dans la filiale italienne d’une entreprise française. Puis j’ai  décidé de tenter moi aussi l’aventure à Turin. J’ai trouvé un VIE en tant représentante commerciale pour une entreprise française.
Amélie et Laura : Puis nous avons décidé de rester à Turin car c’est une ville que nous apprécions beaucoup et bien que ce ne soit pas toujours simple de vivre en Italie, nous y avons créé nos repères.

Comment est né le projet de blog ?

Amélie et Laura : Nous avons décidé de créer un blog ensemble après avoir connu toutes les deux un moment difficile, l’une professionnel, l’autre personnel. Nous avions alors le besoin d’écrire, de raconter ces difficultés et surtout de partager. Cela a été difficile de nous lancer au départ car nous avions l’impression de nous mettre à nu et puis finalement cela nous a fait beaucoup de bien. Ça nous a remis sur une nouvelle voie avec de nombreuses nouvelles idées et l’envie de développer notre blog.

Avez-vous gardé vos jobs respectifs ?

Amélie : Oui ! Je suis toujours Chargée de Communication dans la même entreprise mais avec un contrat de travail italien. Laura, en revanche, a changé d’entreprise (plusieurs fois !) et travaille actuellement au service d’un client d’une entreprise italienne.

Donc ce blog, c’est avant tout un blog plaisir…

Amélie et Laura : Un plaisir qui nous prend énormément de temps et d’énergie. Ce n’est donc pas notre activité principale même si elle occupe bien nos soirées et nos week-ends. D’autant que nous avons perspective d’un nouveau projet à Turin… Une troisième activité donc !

boutons NL EV

Ce blog vous a ouvert des portes ?

Amélie : Du moins, il nous a donné des envies ! Pour la suite, nous souhaitons lancer notre projet qui est lié au tourisme à Turin. Via le blog et les réseaux sociaux, de nombreuses personnes nous contactent pour avoir des informations sur Turin, le Piémont et l'Italie en général. Des informations parfois très précises et pour lesquelles nous ne pouvons pas à chaque fois écrire un article. Cela nous demande beaucoup de temps de répondre individuellement à chacun, et nous avons donc commencé à réfléchir à monétiser cette activité. Nous pensons, en effet, avoir une opportunité dans ce domaine et nous nous impliquons énormément pour porter à terme ce projet. Avant cela, il faudra affronter les difficultés de bureaucratie et fiscalité italienne. Croisons les doigts, car pour le moment ce n’est pas gagné… Nous envisageons donc de rester à Turin encore un petit moment !

Quel succès, ce blog !
Quels conseils donneriez-vous pour vos collègues expat qui ont envie de se lancer ?

Amélie : Pour faire vivre un blog, il faut avant tout des contenus de qualité, un style d'écriture et être soi. Pour nous c'est important que cela se ressente dans nos articles. Grâce aux contenus et le référencement SEO, le blog est de plus en plus visité d'où l'importance de bien soigner cette partie. Ensuite, nous passons beaucoup de temps pour en assurer la promotion sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest. Au tout début, nous nous sommes fait connaître ainsi.

Depuis juin 2019, vous avez décidé de traduire votre blog en italien…

Laura : Nous avons décidé de traduire le blog au bout d'une année pour permettre aux italiens de pouvoir nous lire également. En termes de trafic, le plus important reste sur la partie française et les thèmes liés à l'expatriation. Mais nous continuons à développer la partie voyage car nous aimons partager nos expériences : c’est ce qui fonctionne évidemment le mieux dans la partie italienne. Le passage au blog bilingue demande énormément de travail et sur le long terme puisqu'il faut écrire tous les articles en deux langues... Nous verrons par la suite si nous avons fait le bon choix et cela reste un bon exercice de traduction 🙂

Est-ce que la communauté française de Turin a été un relais pour la promotion du site ?

Amélie : Pour le moment, pas trop… En fait, la promotion du blog demande énormément de temps et malheureusement entre notre vie professionnelle, personnelle et le futur projet, il est parfois difficile de trouver du temps pour gérer le blog de manière optimale. Mais bien sûr, nous l'envisageons dans le futur car, en effet, même sur d'autres sujets, nous aimerions que la communauté française de la région puisse être un relais.

En guise de conclusion, diriez-vous : « A deux tout est plus facile » ?

Amélie : Très bonne question, car d’un côté oui, être deux permet de nous soutenir lorsque l’on a un petit coup de mou, que la famille et les amis nous manquent ou bien que l’on connaît un galère loin de chez nous. C’est également l’avantage d’avoir quelqu’un qui sait exactement ce que l’on vit puisque l’on traverse ensemble le quotidien et les mêmes situations. Ce qui peut être difficile pour une personne seule à l’étranger…

Laura : Oui, à deux, on a plus d’énergie et ça fusionne d’idées, on discute, on se confronte, ça avance. En revanche, vivre en colocation toutes les deux et nous lancer dans un projet pro à deux, cela peut avoir quelques points négatifs puisqu’on a du mal à nous détacher entièrement de nos projets et du blog. Jusqu’à maintenant, on pourrait répondre surtout, “à deux, on est plus fortes” !

Marie-Caroline et son projet Mi Casa Es Tu Casa
Cristina et les podcasts Expat Heroes
Lucie et #HistoiresExpatriées
Et bien d'autres ici...

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre