Entrepreneuriat Portraits d’expats entrepreneurs

Alexia, consultante en communication à Berlin

consultante en communication à BerlinQuand on travaille dans le secteur de la communication, trouver un job en expatriation n'est pas toujours une chose aisée, surtout si l'on ne parle pas couramment la langue du pays d'accueil. Beaucoup de communicants font alors le choix du conseil communication, tout en conservant des clients... et leur structure juridique en France. C'est le choix qu'a fait Alexia, consultante en communication à Berlin depuis presque 3 ans. Interview.

Alexia, quel est ton parcours d'expat ?

J’habite depuis presque 3 ans à Berlin, je suis mariée, j’ai 3 enfants de moins de 10 ans et j’ai créé mon agence de conseil en communication il y a 2 ans.

L’expatriation c’est plutôt nouveau pour notre famille. Il y a 3 ans mon mari a eu l’opportunité de rejoindre les équipes d’une entreprise Berlinoise. Nous habitions alors en province depuis 10 ans, nous avons sauté sur l’opportunité en nous disant que ce serai une super expérience pour les enfants et pour nous. L’occasion ne se présente peut-être qu’une fois dans une vie !

Quid de ton parcours en communication ?

Après des études à Paris j’ai exclusivement travaillé en France pour différentes agences de communication à Paris et à Nantes. Juste avant le projet de s’expatrier à Berlin, je venais de rejoindre une agence pour y devenir associée. Quand l’opportunité de partir est tombée, je n’ai pas hésité une seconde, et j’ai démissionné pour suivre mon conjoint.

Raconte-nous le démarrage de ton activité de consultante en communication à Berlin

Après la folie de l’arrivée et une fois nos repères pris, je me suis retrouvée seule à la maison (nos 3 enfants sont scolarisés) alors que jusque là j’avais toujours travaillé à temps plein. Cela a été le déclencheur, ma vie professionnelle me manquait, l’émulation intellectuelle et les relations avec une équipe également.

Au début j’ai plutôt cherché « la bonne idée » pour lancer une entreprise, puis j’ai réalisé que j’avais des expertises et qu’il serait plutôt pertinent de capitaliser dessus, alors que j’avais déjà la contrainte d’être « loin » de mon marché.

Ensuite j’ai formalisé les services que je voulais proposer à ma cible, la méthodologie de travail, le nom et l’identité graphique de ma structure. C’est comme ça que « La vie est un art » est née. C’est une agence de conseil en communication à destination des jolies marques françaises (art de vivre, gastronomie, mode durable, papeterie,…) et de production de contenus (print et digtial). Une fois tout cela défini je me suis mise en quête de mes premiers clients, j’ai réactivé mon réseau professionnel petit à petit, j’ai pris des rendez-vous pour présenter mon offre, j’ai imprimé des cartes de visite et je me suis envolée pour la France pour quelques jours !

Comment prospecter à distance ?

Au démarrage de mon activité, j’ai plutôt capitalisé sur mon réseau professionnel existant. Par la suite j’ai mis en place une stratégie de développement et de communication pour que mon agence de communication gagne en notoriété. Je me fais connaître par la production de contenus que je diffuse via les réseaux sociaux (LinkedIn et Instagram), une newsletter, mon site web, je mets aussi en place des actions commerciales ciblées avec des nouvelles offres etc.

boutons NL EV

Tes clients sont en France et tu travailles à Berlin : quels sont les secrets pour que ça marche à distance ? 

La première année j’étais en France tous les mois, parfois tous les 15 jours. Dans ces cas là, il faut une solide organisation familiale, ce n’est pas idéal mais cela peut fonctionner car Berlin n’est pas très loin. La deuxième année j'ai créé une offre sur mesure pour proposer un accompagnement à distance de clients français. Depuis je voyage moins, et progressivement j’ai aussi développé mon réseau professionnel à Berlin pour accompagner des entreprises françaises ici.

Quel statut as-tu choisi pour t’installer en tant que consultante en communication à Berlin ?

Ma société a été créée avant notre départ pour Berlin, je suis micro-entrepreneur. Toutes les démarches se font en ligne (déclaration de CA, impôts,...) c’est très pratique en étant à distance. Je paie mes charges sociales et mes impôts en France, nous avons le projet de rentrer dans quelques mois, cela va aussi faciliter la transition.

Qu'est-ce que l’expatriation t'a apporté professionnellement ?

L’expatriation m’a permis de sortir de ma zone de confort. J’ai toujours voulu lancer ma structure mais en France je n’ai jamais osé, j’avais la sécurité du salariat, une entreprise qui me portait etc. En me retrouvant sans projet professionnel à l’étranger, j’ai dû trouver les ressources pour imaginer quelque chose de nouveau, cette énergie créatrice est très forte ! Le fait d’avoir créé une agence de communication à Berlin me donne également un accès et une ouverture aux tendances créatives et aux nouvelles formes de travail, c’est très inspirant.

Un conseil pour les communicants qui s'installent en expat ?

Si j’avais pu me donner un conseil quand j’hésitais à me lancer, je dirais qu’il ne faut pas viser trop haut tout de suite, cela peut être paralysant et décourageant de voir la montagne à gravir. Il faut y aller à petits pas, se fixer des objectifs atteignables, cocher les étapes les unes après les autres et surtout toujours regarder le chemin parcouru, et en être fière !

Alexia Ducrot - La Vie est un Art, agence de communication à Berlin
Pour en savoir plus : www.lavieestunart.fr 

Expat Value vous conseille également : 

Bientôt les marchés de Noël, comment communiquer sur votre marque ?

Emilie, expat entrepreneuse à Moscou

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre