Portraits d’expats bénévoles

Réseaux Pros à travers le monde : DFPN Qatar, portrait de sa nouvelle Présidente

Photo Alice MeunierAlice Meunier est la Présidente du DFPN (Doha French Speaking Professional Network). Elle est installée à Doha depuis Août 2016. Ingénieur industriel, elle a travaillé dans le domaine de l’industrie de Défense pendant 7 années avant d’atterrir au Qatar. Après 18 mois de pause « famille », elle travaille maintenant à plein temps pour une société française d’Oil & Gas.

Elle nous raconte son parcours, comment et pourquoi elle a souhaité s'investir de manière très active au sein de DFPN.

Quel est votre parcours d'expat ?  

J’ai suivi mon conjoint en Août 2016 avec nos 2 enfants de 2 et 3 ans sous le bras pour notre première expatriation. Nous avons quitté la proche banlieue parisienne, nos amis, nos familles… et j’ai mis mon travail en suspens.

Les débuts ont été très difficiles pour moi, car je ne trouvais pas ma place dans ce projet, sans compter le déséquilibre qui se créé entre le conjoint qui travaille et celui qui « reste à la maison ».

Immédiatement après la fin de notre installation j’ai commencé à chercher du travail, de la façon d’un étudiant qui sort d’école, je suis allée sur tous les sites qui proposaient des offres d’emploi, j’adaptais mon CV en conséquence et je postulais.
Et bien évidemment je n’ai JAMAIS obtenu une seule réponse à ces candidatures.

Mon projet professionnel n’a cessé d’évoluer au cours des premiers mois, puis presque comme un soulagement dans cette succession d’échecs : une 3ème grossesse. Fini la pression qui pesait sur moi de devoir travailler à tout prix, je pouvais enfin me consacrer à un projet qui avait du sens et pour lequel je ne serais pas confrontée à des jugements négatifs. Car oui en 2017 s’arrêter de travailler pour s’occuper d’un nouveau-né est plutôt bien vu.
J’ai donc profité de ce vrai break pour m’épanouir dans cette vie, et j’y ai réellement pris goût !

Dans ma recherche d’emploi, j’ai essuyé de nombreux échecs, des entretiens suite auxquels on ne m’a jamais rappelé, des candidatures qui tombent à l’eau, ou des entretiens qui aboutissent mais qui finissent sur des propositions salariales qui ne correspondent pas à mes attentes.

Après mon break « bébé », j’ai décidé de m’investir encore plus activement dans les associations locales francophones (Doha Accueil et DFPN), et un jour sans réellement l’avoir cherché, j’ai trouvé LE poste pour lequel j’étais faite, et dans lequel je m’épanouis aujourd’hui

Qu’est ce qui vous a poussé à intégrer de manière active le réseau pro Doha French Speaking Professional Network (DFPN) ?

Je me suis inscrite au DFPN 6 mois après mon arrivée, sans trop réellement y croire. Je ne comprenais pas ce qu’était le networking évoqué par les bénévoles, et je ne voyais pas comment cela pouvait m’aider à trouver un emploi.

Un mois après, j’ai découvert ma grossesse et sans trop me poser de question j’ai demandé à intégrer l’équipe de bénévoles du DFPN. Cela m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement de la recherche d’emploi au Qatar et de rencontrer une équipe de bénévoles ayant les mêmes aspirations que moi.

Pendant 1 année je me suis occupée d’animer des matinales, d’organiser des soirées networking et de contacter des entreprises pour collecter des offres d’emploi. Quand Estelle Roure, l’ancienne Présidente nous a fait part de son envie de laisser les rênes du DFPN, cela m’a donné envie de relever un nouveau challenge, que je partage aujourd’hui avec Ibtihel Matoussi (Vice-présidente).

Alice Meunier, la Présidente du Doha French Speaking Professional Network

Edit (octobre 2019) : le DFSPN a été dissous et n'existe plus. 

Retrouvez la fiche structure du DFPNDoha Frenchspeaking Professional Network

Pour aller plus loin :
Liste des Réseaux – Networking

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre