Bénévolat Portraits d’expats bénévoles

Créer un réseau pro : les débuts

creer son réseau pro table réunionRentrée fructueuse pour les réseaux pro francophones à travers le monde ! En un mois, vous avez été trois (à Boston, Madrid et Munich) à nous contacter pour qu’Expat Value vous épaule, vous conseille ou parle de vous. Les témoignages et les portraits d’Expat Value vous inspirent et cela nous réjouit ! Nous avons demandé aux responsables de ces tout nouveaux réseaux pros de partager avec nous leurs premières impressions. 

Pourquoi avez-vous décidé de créer ce réseau ?

Le café networking de Boston Accueil : Pour Boston, en fait, il s’agit de la reprise du réseau existant. Il existait déjà depuis 4 ans et nous avions assisté à quelques séances que nous avions trouvé très utile. La responsable étant revenue en France nous avons pensé reprendre l’atelier car l’activité nous intéressait énormément et qu’on se sentait bien pour aider d’autres personnes dans leurs démarches.

La Ruche Munich : Nous étions quelques-unes, actives et conjointes d’expatriés, ou en couple binational, à constater un besoin de contact, d’entraide et d’échanges sur une thématique professionnelle. Les structures existantes ne répondaient selon nous pas à ce besoin : soit de langue allemande/anglaise, soit plus particulièrement centrés sur la vie de famille et ses loisirs, soit plutôt masculins dans leur mode de fonctionnement (sujets abordés, horaires).

Nous avons commencé par des rencontres informelles entre nous avec l’envie de fédérer plus largement au regard de l’intérêt suscité autour de nous.

Puis nous avons connu la Ruche Shanghai et nous nous sommes immédiatement retrouvées autour de son action de promotion de liens entre femmes dans une perspective professionnelle, et des valeurs qui la sous-tendent d’entraide, de bienveillance et d’ouverture. Avec leur soutien nous avons créé La Ruche Munich, qui en constitue le premier essaimage.

Madrid donne des L : J’ai décidé de créer ce réseau car à mon arrivée à Madrid, il existait un espace de coworking français où j’aimais bien me rendre et qui organisait, entre autres, des soirées networking. J’y ai été quelques fois et j’ai trouvé cela très sympa! J’y ai fait de belles rencontres et, entre autres, ma première cliente. Cependant, ce lieu a fermé et du coup, ça me manquait. Je ne trouvais pas un groupe qui correspondait vraiment à ce que je recherchais alors je me suis dit que j’allais le créer. J’ai pensé qu’un réseau professionnel uniquement composé de femmes pouvait aussi manquer à d’autres…Et c’était une bonne occasion pour moi de rencontrer de nouvelles personnes car ce n’est pas toujours simple! Je souhaitais aussi agrandir mon réseau afin de faire connaître mon activité chez les francophones de Madrid. Ce projet mûrissait dans ma tête depuis un moment et c’est suite à votre article sur le réseau de NY « S.H.E for she » que je me suis décidée à franchir le pas.

Sous quelle forme avez-vous lancé le recrutement de vos membres ?

Le café networking de Boston Accueil : De notre côté, nous faisons partie de l’association “Boston Accueil

La Ruche Munich : Nous avons privilégié le contact personnel direct au sein de nos groupes amicaux ou professionnels. Puis avons ouvert des pages sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn) nos premiers vecteurs de communication. Créée en mai 2019, l’association LRM compte déjà à ce jour près de 40 membres !

Madrid donne des L : J’ai lancé le recrutement des membres en créant un groupe privé Facebook dont j’ai fait la pub sur des groupes de français à Madrid. C’était il y a quelques semaines et nous sommes déjà plus d’une centaine de femmes.

boutons NL EV

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez en cette période de lancement ?

Le café networking de Boston Accueil : C’est encore le début… Nous avons eu notre première séance il y a quinze jours seulement. Nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières. Bien qu’étant confiantes nous appréhendons toutefois la suite quant à notre capacité à amener toutes les réponses attendues par nos participants.

La Ruche Munich : Nous ne manquons pas d’idées mais de forces vives ! D'abord, à quatre, nous avons mis en place la structure juridique de droit local, assuré la mise en place des outils de communication dont dernièrement le lancement du site internet réalisé par nos soins et l’organisation de 2 événements : la soirée de lancement doublée d’une rencontre-interview et une session d’orientation pour faire connaître les activités de l'association. Depuis octobre, l’équipe a été renforcée à la tête des Pôles d’activité de l’association.  Nous remercions pour leur engagement les femmes qui nous ont rejointes.

Madrid donne des L : Je ne rencontre pas de difficultés particulières, hormis que cela me demande du temps d’animer le groupe et organiser le premier événement, en plus de ce que j’ai déjà comme job à côté ! Et je dirai peut-être aussi que ce n’est pas forcément évident de lancer la machine, de faire en sorte que les gens commencent à interagir, à proposer des choses…

Quels sont les prochaines étapes pour votre réseau?

Le café networking de Boston Accueil : Nous avons établi un planning de séances. Les prochaines porteront sur la rédaction des cv au format américain, la lettre de motivation et la mise à profit du réseau LinkedIn. Nous essayons d’assister pour cela à un maximum de séances de Networking offerts par différents organismes pour être à même de transmettre la bonne information.

La Ruche Munich : Nous avons encore besoin d'élargir l’équipe organisatrice. Et bien sûr de pérenniser nos actions, via le recrutement de nouveaux membres et leur adhésion aux activités proposées. Nous avons établi un calendrier d'activités jusqu'à fin 2019, qui consiste au lancement de notre programme de mentorat avec 2 binômes déjà formés, à l'organisation de 3 ateliers formatifs sur les sujets : "Être soi-même mais mieux, Sport et Nutrition, Optimiser les moyens de communication". Également nous aurons une nouvelle Rencontre-Interview de femme et commencerons les activités de partage d'expérience du pôle Entreprendre. Nous travaillons déjà sur de nouveaux Ateliers, événements et Rencontres-Interview pour 2020 !

Madrid donne des L : La première étape était : le premier apéro network du 14 octobre, qui a été un succès. Je pense en organiser un par mois. Puis, par la suite, les étapes seraient certainement de proposer des ateliers ou formations aux membres… Il va falloir pour cela créer des partenariats. Je pensais aussi proposer aux membres intéressés d’animer des ateliers qui pourraient bénéficier à toute la communauté. Peut-être aussi que je créerai un groupe ou des moments juste pour les entrepreneures ou futures…pour pouvoir parler de problématiques spécifiques à l’entrepreneuriat.

Peut-être, si je trouve le temps, que je créerai une page Facebook, un Instagram, voir un site…mais il me faudra certainement trouver un ou des « associés » car je ne pense pas pouvoir tout gérer seule.

Si vous aviez déjà un conseil à donner à ceux qui souhaitent créer leur réseau, ce serait…

Le café networking de Boston Accueil : De se lancer, de se renseigner en permanence via la chambre de commerce locale, les comités d’entreprises si possible et les agences de recrutement sur les exigences du marché, ce qui est attendu dans un CV etc. Et d’essayer d’assister à chaque fois qu’ils en ont l’occasion aux ateliers de Networking locaux car ce sont des mines d’informations sur les formations possibles, les diverses aides , les cours de langues au besoin ….

La Ruche Munich : S’adosser à une structure existante pour participer à son développement et également tirer les enseignements d’une expérience réussie. Au-delà, rendre visible le dynamisme professionnel des femmes francophones à l’étranger dans le cadre réseau identifiable, et ainsi témoigner de leur valeur ajoutée dans l’économie locale.

Madrid donne des L : Si je devais donner un premier conseil ce serait simplement « lance-toi! ». Je crois qu’il n’y a rien à perdre, que c’est une excellente expérience de plus et qu’il y a beaucoup de gens en demande/attente de ce genre d’initiatives. Et je dirai aussi qu’il faut être prêts à y consacrer un minimum de temps et se nourrir de ce qui se fait dans d’autres réseaux pour avoir des idées.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces réseaux ?

A Madrid : Madrid donne des L -Sarah Berseth : berseth.sarah@gmail.com

 

 

A Boston : le café networking de Boston Accueil - Anne-Clotilde Chaboussant et Mouna Blila
Présents sur Facebook et Linkedin.

 

La Ruche Munich

 

A Munich : La Ruche Munich - Marina Mareine

 

 

 


Expat Value vous conseille également : 

Pourquoi créer un réseau professionnel là où vous êtes ?

Les conseils d’Alix Carnot pour monter un réseau pro en expatriation !

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre