Bénévolat Carrière et bénévolat Mise en oeuvre

Manager des bénévoles : mode d’emploi

Manager des bénévolesVous êtes nombreux, en expatriation, à mettre votre professionnalisme, votre expérience, au service d'une organisation associative. Frédérique de Grignart est coach chez Expat Communication mais son parcours d'expat l'a menée également à diriger une association en faveur d'enfants des favelas au Brésil. Elle revient aujourd'hui sur l'un des challenges les plus complexes pour les associations : comment motiver, impliquer, garder, manager des bénévoles ? 

Le dirigeant ou responsable d’une association (lui-même pouvant être bénévole) a souvent un double management à assurer. Celui des salariés, liés par un contrat de travail et percevant une rémunération, et celui des bénévoles, liés essentiellement par un contrat moral.

Mais sans obligation contractuelle, sans salaire, sans cadre strict de façon générale, comment engager une équipe de bénévoles dans la durée ?

Le contrat moral et l’existence d’un sentiment d’appartenance reposent sur quelques conditions sine qua none : la reconnaissance et la valorisation de la contribution de chacun, le sens donné à l’action, l’esprit d’équipe… Mais au-delà, des études réalisées sur le terrain révèlent que le vrai défi pour les associations, c’est d’abord de respecter et de prendre en compte la diversité des engagements et des motivations qui amènent au volontariat.

boutons NL EV

Attentions aux idées reçues sur le management des bénévoles

  • Premier constat : le bénévolat est aujourd’hui de plus en plus ponctuel. Il s’inscrit dans le cadre de missions de courte durée. Etre bénévole dans une association ne signifie pas forcément être militant actif (à titre d’exemple, nombre des volontaires au Secours Catholiques ne sont pas pratiquants, voire catholiques). Les bénévoles veulent avant tout être impliqués dans des missions concrètes et offrir leurs compétences dans le cadre de projets spécifiques.
  • Une deuxième idée reçue est celle que le bénévole « militant » qui est là d’abord par conviction rejetterait toute contrainte du salariat ou d’une gestion trop contrôlée. La réalité sur le terrain montre que cela ne concerne que l’une faible part des bénévoles. La grande majorité voit au contraire une gestion rigoureuse comme partie intégrante des valeurs et des engagements de l’association

Manager des bénévoles : ne pas opposer volontariat et professionnalisme

Le volontariat s’inscrit aujourd’hui dans une approche tout aussi professionnelle que dans le monde de l’entreprise.

Au niveau de la gestion des RH, cela implique par exemple :

  • l’élaboration de fiches missions des projets à réaliser par les bénévoles,
  • la mise en place de formations adaptées aux profils des volontaires,
  • la réalisation d’entretiens d’évaluation. Et cela, selon exactement les mêmes principes que pour un salarié, pour qu’il puisse se sentir impliqué et valorisé.

Au sein de certaines associations, on peut demander une lettre d’engagement ou adhésion plus formelle.

Donc, finalement, manager des bénévoles ou manager des salariés, c’est un peu pareil ? Et bien oui. Avec au centre, une préoccupation et une réflexion permanente sur ce qui crée la motivation, le sens, l’engagement.

Quelques conseils pour manager des bénévoles

En conclusion, quelques conseils simples mais qui comptent pour les bénévoles

  • Clarifier les besoins, définir les missions (jusqu’à des horaires bien précis, sur lesquels s’engage le bénévole)
  • Accueillir et intégrer (pourquoi pas en nommant un référent ?)
  • Animer l’équipe de bénévoles, en faisant vivre l’action commune, en créant les occasions d’échanger (événements, fêtes…)
  • Dire merci ! Ce qui reste le moyen le plus facile de reconnaître la contribution de chacun et de lui montrer l’utilité de son action
  • Proposer de compléter le Passeport Bénévole*. Même pour ceux qui ceux qui n’en font pas la demande, un moyen aussi de valoriser dans la durée l’implication et l’engagement

* Le Passeport Bénévole est un livret de reconnaissance de l'expérience bénévole et de valorisation des compétences mobilisées et/ou acquises. Il est reconnu par de grands organismes publics : Pôle emploi, le Ministère de l'Education Nationale et l'AFPA. Lire aussi notre article : "Passeport Bénévole, mode d'emploi"

 

Portrait F de Grignart

Frédérique de Grignart
Coach professionnelle et ancienne DRH. Elle intervient chez Expat Communication, site éditeur d'Expat Value. Elle est coach carrière, spécialiste interculturelle, formatrice dans le cadre de la Coach Academy, et anime certaines sessions du Job Booster Cocoon. Pour joindre Frédérique : frederique.degrignart@expatcoachacademy.com

 

Expat Value vous conseille également : 

Le bénévolat, c’est bon pour la carrière !

Bénévolat : 6 raisons de s’engager dans un Accueil de la FIAFE

Quel est le job type du conjoint expatrié (chiffres enquête 2019) ?

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre