Avant le départ Emploi Expat et Carrière

Les visas pour travailler ou étudier au Canada

travailler au canadaC’est un secret pour personne, le Canada recrute des francophones ! Des milliers de postes sont à pourvoir dans tout le pays en ce moment. Salons, rencontres, conférences, webinars… tous les moyens sont bons pour attirer les talents de l’autre côté de l’Atlantique. Mais au fait, quelles sont les formalités à accomplir pour s’expatrier et travailler au Canada ?

Le candidat à l’expatriation doit passer à travers un tri avant d’obtenir un visa de travail, un visa d’études ou une résidence permanente ou temporaire.

Attention cependant, le Canada est un Etat fédéral, l’immigration est un domaine partagé : chacune des 10 provinces dispose ainsi de ses propres critères d’admission.

Dans tous les cas, le gouvernement canadien propose de vérifier la nécessité ou non d’un visa pour séjourner dans le pays. La première étape se passe donc ici.

Cas 1 : vous souhaitez obtenir une résidence permanente et travailler au Canada

Petite définition : un résident permanent est une personne qui a obtenu le statut de résident permanent en immigrant au Canada, mais qui n’est pas encore citoyen canadien.

En ligne, procédure d’entrée express. Chaque candidature est évaluée en fonction de plusieurs critères :

o   Une offre d’emploi ferme,

o   Une expérience professionnelle

o   L’acceptation préalable de la demande à l’échelon provincial.

Cas 2 : les visas temporaires. Il existe 3 options :            

1)     Le visa fermé, qui permet à un salarié de venir travailler dans une entreprise établie au Canada. Mais dans ce cas, le salarié ne peut travailler que pour cette société

2)     Le visa étudiant, qui est limité à la durée du cursus. Pour l’obtenir, il faut joindre la lettre d’admission de l’université concernée au formulaire spécial de l’ambassade du Canada en France. Attention, pour le Québec, cependant, il est obligatoire de détenir en amont un certificat d'acceptation du Québec (CAQ) pour études, délivré par le gouvernement du Québec. Plus d'infos ici.

3)     Le programme vacances-travail (PVT). Destiné aux 18-35 ans, ce visa permet de travailler 2 ans au Canada. Attention, le nombre de PVT fait l’objet d’un quota annuel, et repose sur le système du 1er arrivé, 1er servi.

boutons NL EV

Pour aller plus loin :

 

  • Le mois du Québec (octobre 2019). C’est un événement qui a débuté les 3 & 4 octobre, lors du salon pour l’Emploi « PARIS POUR L’EMPLOI », installé place de la Concorde à Paris et qui se poursuit tout le mois en faisant étape dans 19 villes de France. L’idée est d’apporter des réponses concrètes et précises par des experts. Organisé par « Objectif Québec ! » et « Accès Études Québec ». Site : lemoisduquebec.com/

 

  • Destination Canada Forum Mobilité : organisé par le gouvernement du Canada à Paris et à Bruxelles. Il met en contact des employeurs et des institutions canadiennes avec des candidats francophones qualifiés dans divers domaines. Rencontres à Paris du 15 au 17 novembre et à Bruxelles le 19 novembre. Site : canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/immigrer-canada.html

 

  • Journées Québec Paris : 30 novembre et 1er décembre à Paris. Des entreprises québécoises qui cherchent à recruter des talents.  Site : journeesquebec.gouv.qc.ca

 

Expat Value vous conseille également de lire : 

Sur FemmExpat, plusieurs articles parlent de la vie quotidienne des Français au Canada.

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre