Au retour Expat et Carrière

J’ai 50 ans et il est temps que je commence une carrière pro !

carrière à 50 ansJ’avoue qu’en fin septembre, lors du tour de table de présentation du nouveau groupe de Job Booster Cocoon, le groupe d'aide au retour à l'emploi, la déclaration tonique de Laure m’a secouée. « J’ai 50 ans, je n’ai pas beaucoup travaillé depuis 20 ans, il est temps pour moi de démarrer une carrière ! » Vaste challenge ! Et encore, je ne savais pas tout ! Analyse d’un joli parcours de conjoint expatrié à répétition.

Un parcours passionnant, et décousu

En entendant cette déclaration assurée, un léger frisson me saisit. J’ai beau répéter qu’il n’est jamais trop tard pour travailler, que rien n’est jamais impossible, il y a quand même des cas plus ou moins ambitieux. Or le parcours de Laure fait partie de ceux qui a première vue peuvent sembler complexes.

Des expériences courtes, souvent associatives, dont la cohérence ne saute pas aux yeux. Attachée commerciale en 1994, puis responsable de jumelages (associatif), chargée de communication dans un hôpital (pro) et d’accueil pour Tokyo Accueil (bénévolat), secrétariat d’une paroisse et pastorale (bénévolat) puis présidente d’un accueil expatrié (associatif).  Le tout dans 3 pays, avec 5 enfants, de longues pauses professionnelles et des expériences marquantes comme une évacuation en urgence de la famille au moment de Fukushima.

Une belle vie donc, de belles expériences mais comment la vendre à un recruteur ?

Retrouvez le témoignage de Laure en vidéo :

Une recherche complète et structurée

Laure se plonge méthodiquement dans les étapes proposées par le Job Booster Cocoon. Un travail fouillé sur ses réalisations lui permet de rédiger un CV par compétences finalement cohérent et convainquant. Elle échafaude des plans variés en combinant de diverses façons ses expériences.

La recherche de Laure se distingue surtout par sa capacité à tirer profit de tous les contacts et de tous les réseaux qui sont à sa disposition. Elle utilise chacune des pistes fournies par les membres du groupe, ainsi que toutes les structures qui existent dans la zone où elle habite. Un investissement associatif et politique de longue date lui permet de rencontrer de nombreuses personnes et d’être au courant de ce qui se passe sur son territoire.

A 50 ans, une personnalité positive, dynamique et fédératrice

Cet engagement déterminé dans sa recherche se double d’une personnalité remarquable. Pour moi, Laure est la présidente d’accueil telle qu’on la rêve, et telle qu’on la rencontre souvent. Une femme solide, positive et généreuse. A la fois très simple et modeste, mais en même temps prête à monter au front, à prendre des responsabilités, à s’engager.

Alors certes, son parcours ne ressemble à rien de ce que les recruteurs ont pu voir jusque-là, mais il est difficile de résister à sa gentillesse et à la façon évidente dont elle présente un projet.

Une détermination sans faille et une confiance absolue

Enfin ce qui m’a le plus marqué avec Laure, c’est sa conviction qu’elle y arriverait. « Mon mari ferait bien une pause professionnelle, il rêve de me suivre … ! ». C’est clairement l’ancienne présidente d’Accueil qui parle ; son mari a déjà l’habitude d’être le « mari de… »

Et si bien sûr, il y a eu quelques moments de doute, et des larmes d’agacement quand le projet ne venait pas, que les expériences résistaient avant de s’imbriquer dans une histoire cohérente et convaincante, il suffisait que quelqu’un dans le groupe ait besoin d’aide pour que Laure retrouve ses moyens et sa posture de roc.

boutons NL EV

Pour un job et une carrière à 50 ans qui commence le 1er avril... en plein confinement !

Fin janvier, Laure revient triomphante. Elle commencera le premier avril un poste à la Direccte, l’agence de l’Etat qui coordonne l’activité économique d’un département. Un poste complexe qui utilisera ses compétences de gestion de projet, ses capacités à fédérer, son enthousiasme et sa vision.

Ironie de l’histoire, en mars, la structure insiste pour qu’elle commence alors que le confinement fait tomber une chape de plomb sur la plupart des recrutements. Alors que son mari subit le chômage partiel, c’est donc Laure qui travaillera à temps plein !

Ce que ne je savais pas, et heureusement !

Lorsque j’apprends la bonne nouvelle, en janvier, je félicite Laure de ce succès rapide avec un parcours qui n’avait rien d’évident.

Laure me regarde alors avec étonnement, et s’exclame avec un rien de déception dans la voix.

- Mais c’est toi qui m’avais dit que je retrouverais forcément !

- Ah bon, mais quand ?

- Et bien, à l’Assemblée Générale de la Fiafe (la fédération des Accueils Francophones) l’année dernière.

- Pardon ?

- Mais si, tu as fait une conférence où tu as dit que tu voyais fréquemment des femmes de 50 ans trouver du travail au retour en France. Ça a tout changé pour moi. Je t’ai cru, j’ai su que j’allais trouver ! C’est pour ça que je suis venue au Job Booster Cocoon.

SI j’avais su que la confiance inébranlable que je voyais chez Laure et sur laquelle je m’appuyais pour l’accompagner, était un reflet de la mienne, je me serais probablement moins confiée sur sa détermination dans notre accompagnement.

Comme quoi au-delà des compétences, des expériences, des aspects techniques d’une recherche d’emploi, c’est toujours la détermination d’une démarche, la confiance dans un regard, la conviction dans une poignée de main qui feront la différence. Et c’est là que le soutien d’un groupe fait toute la différence.

Un grand bravo à Laure et à toutes les héroïnes qui tracent leurs routes sinueuses mais pleines de sens dans les méandres de nos vies aventureuses.

Et une intuition : faites lire cet article à vos hommes (ou à vos femmes), derrière une héroïne ou un héros qui gère au mieux sa carrière atypique, il y a souvent un super conjoint qui encourage et soutient.

retour à l'emploi en france

Portrait Alix Carnot

 

Alix Carnot, Directrice Associée chez Expat Communication et auteur de "Chéri(e) on s'expatrie".

 

Boostez votre carrière : rejoignez notre groupe de recherche d'emploi pour expatriés

En expatriation ou au retour en France, vous buttez sur des obstacles : solitude, absence de réseau, doute ou manque d'information ? Ne restez pas seuls !

En 2020, Expat Communication a adapté le Job Booster Cocoon, son programme de recherche d'emploi pour les expatriés pour en faire l’outil de votre recherche d’emploi où que vous soyez dans le monde. Du bilan de compétences à l'analyse marché de votre pays, ce groupe est un véritable "booster" de carrière.

Rejoindre ce programme, c’est retrouver vos marques et valoriser votre parcours dans un cadre bienveillant et motivant. Vous souhaitez en savoir plus et participer à l'une de nos réunions d'information gratuites ?

Rendez-vous ici !

 

boutons Retour a FXP

 

 

Expat Value vous propose également : 

Job Booster Cocoon : quels profils et quels résultats ?

Retour : construire son projet pro avec le Job Booster Cocoon

 

Laisser un commentaire

Connexion en tant que membre